Le -
modifié le -

Sam Smith : un album thérapeutique !

Le chanteur anglais a expliqué les motivations qui l’ont poussé à écrire « In the Lonely Hour ». Il le dédie à un ex qui lui a fait comprendre certaines choses essentielles.

sam-smith Cover Media

Sam Smith est la sensation britannique du moment. Son premier album, « In the Lonely Hour », est sorti cette semaine, et il est précédé par deux singles. Il a profité de la sortie de son album pour expliquer ce qui a motivé son écriture. « Je n’ai jamais eu de vraies relations. Je n’ai connu que des histoires d’amour à sens unique, où les gens ne m’aimaient pas en retour. Je crois que je suis un peu attiré par ce genre d’histoire. ”In the Lonely Hour” parle d’un type dont je suis tombé amoureux l’année dernière, et qui ne m’aimait pas. Je crois que je m’en suis remis aujourd’hui, mais je n’allais pas bien du tout. »

Cet état de fait a permis à Sam Smith de se poser des questions fondamentales, dont il a tiré les bases de son album. « Je n’arrêtais pas de me sentir seul parce que personne ne m’avait aimé. Je me sentais mal. Et quelle est l’émotion la plus puissante : la douleur ou le bonheur ? » Le chanteur profite aussi de cette occasion pour faire son coming out tout simplement. « [L’album] parle d’un mec, et c’est tout ce que je voulais dire. Je ne veux pas faire de mystère à ce propos. »

Le problème du non-problème

De nombreuses célébrités ont pu surfer sur l’opportunité de faire leur coming out, ou en ont fait un événement médiatique, mais pour Sam Smith, ce n’est pas un problème, et ça ne doit pas le devenir. « Je sais que ça pose des problèmes à certains, mais ce n’est pas mon cas, [mes préférences] sont comme mon bras droit, a-t-il rebondi. Je veux en faire un truc normal parce que c’est un non-problème. On ne poserait pas ces questions à un hétéro. » Par ailleurs, le chanteur de « La La La » et du récent « Stay With Me » pense que son album s’adresse à tous.

« J’ai écrit mes morceaux pour qu’ils s’adressent à toutes et à tous – que ce soit un homme, une femme ou une chèvre – et que tout le monde s’y retrouve, a-t-il confié. Je ne fais pas carrière pour parler de ma vie privée, si ce n’est en musique. » Enfin, Sam Smith a admis que « In the Lonely Hour » lui avait servi de thérapie. En en parlant à son ex, il a compris qu’il ne tomberait plus dans le même piège. « Je me sens mieux à présent. J’ai enfin l’impression d’avoir tiré un trait sur cette vie où je m’offrais à des mecs qui ne me donnaient rien en échange », a-t-il conclu. Aujourd’hui, Sam Smith va donc beaucoup mieux, et le succès annoncé de « In the Lonely Hour » ne devrait rien gâcher à son nouvel état d’esprit.

© Cover Media