Le -
modifié le -

Robin Thicke défend Miley Cyrus

© Cover Media

Pour la première fois, le chanteur revient sur sa prestation de « Blurred Lines » qui a fait couler tant d'encre. Il explique que tout était préparé et qu'il fallait prendre les choses avec humour.

Miley Cyrus ne cesse de faire parler d’elle avec ses derniers clips, ainsi que sa performance controversée aux VMAs. Pour l’occasion, la chanteuse s’était produite en lingerie couleur chair, reprenant notamment le hit « Blurred Lines » en duo avec son interprète original Robin Thicke pour une version live très sexy. Des semaines plus tard, le premier intéressé s’exprime enfin, montant au créneau pour défendre la jeune femme de 20 ans.

« On savait dans quoi on se lançait, a assuré Robin Thicke dans Star magazine. C’est notre métier de divertir et les VMAs étaient l’endroit idéal pour choquer un peu et surprendre. On savait déjà plus ou moins à quelles réactions s’attendre en répétitions. Mais c’était ça le but : exciter, provoquer et divertir. »

Une performance authentique

Récemment, Miley Cyrus a dû justifier les scènes de nudité dans sa nouvelle vidéo « Wrecking Ball », expliquant qu’il s’agissait d’une métaphore quant à sa vulnérabilité suite à une peine de cœur. Robin Thicke confirme à son tour que la star ne cherche pas à être sexy en s’exposant ainsi, comme elle l’avait déjà fait sur scène avec lui, mais juste à exprimer sa personnalité et ses émotions.

« Chacun a son propre avis mais les gens utilisent le terme “sexuel” alors que j’ai rien trouvé de sexuel à la performance, a-t-il expliqué. J’ai trouvé ça décalé et drôle : elle était amusante et espiègle. Mais cela n’avait aucune connotation sexuelle, elle est comme ça et c’est comme ça qu’elle aime danser. Elle était juste elle-même et j’étais moi-même ». Robin Thicke a sorti son album « Blurred Lines » en juillet dernier tandis que Miley Cyrus dévoilera le 8 octobre prochain le très attendu « Bangerz ».

© Cover Media