Robbie Williams

Né(e) le 13 février 1974, Stoke-on-Trent, Staffordshire, Angleterre

Genre musical: Pop, Pop/Rock, Britpop, Soft Rock

Après une brillante carrière au sein du groupe Take That , Robbie Williams se lance en solo. Après deux premiers singles, il rencontre un énorme succès grâce au hit « Angels », sorti en 1997 sur son premier album, « Life thru a Lens ». Malgré les excès suivis de cures de désintoxication, son succès ne se dément pas. Il retrouve Take That en 2010 et sort son douzième album solo, « Take The Crown », l’année suivante.

Biographie

Robbie Williams est née le 13 février 1974 à Stoke-on-Trent, d'un père comédien et d'une mère fleuriste. En 1990, Robbie Williams a 16 ans. Sa mère trouve une annonce de casting dans un journal. Un producteur recherche le dernier membre d’un groupe. Elle enjoint son fils de se présenter. L'aventure Take That L’adolescent fait forte impression au producteur. Il intègre Take That, avec qui il vivra près de 5 ans de gloire, illustrée notamment par trois disques d'or et huit titres classés numéro 1 au Royaume-Uni. Son caractère bien trempé et son tempérament rebelle provoquent des difficultés au sein du groupe.  En 1995, on lui demande de quitter le groupe. Il se met à fréquenter les frères Gallagher, du groupe Oasis , et se retrouve à la Une des journaux pour ses excès. Il se lance en solo en 1996 avec une reprise de George Michael , « Freedom ». Il continue ses excès et Elton John le convainc de faire une cure de désintoxication. En 1997, il sort un deuxième single, « Old Before I Die », support de son premier opus solo, « Life thru a Lens ». « Angel », la consécration Ce premier opus reçoit un accueil mitigé. Il faudra attendre la sortie de la ballade « Angels », pendant la période de Noël 1997, pour que « Life thru a Lens » prenne son envol. Avec « Angels », Robbie Williams redevient le héros national qu’il était du temps de Take That au Royaume-Uni. Ce titre est même sacré Meilleur single des 25 dernières années lors de la 25e cérémonie des Brit Awards. En 1998, il chante à Glastonbury devant un public de 80 000 personnes, totalement conquis. En parallèle, ses rapports avec Noel et Liam Gallagher se détériorent. Ils s’insultent par presse interposée. Quand les frères Gallagher le traitent de « chanteur de karaoké », Robbie Williams leur répond dans le Daily Mirror avec une carte sur laquelle est écrite « Pour Noel et Liam, j’ai écouté votre album, sincères condoléances ». Toujours provocateur avec « Rock DJ » Grâce à « Angels », Robbie Williams s’est installé comme chanteur de poids sur la scène musicale pop européenne. Il sort son second opus, « I’ve been expecting you » en 1998. Robbie Williams cherche également une crédibilité pour définitivement tourner la page de ses années passées entre cure de désintoxication et descente aux enfers. Il souhaite toujours choquer, mais cette fois, ce sera en musique. En 2000 sort l’album « Sing When You’re Winning » sur lequel figure « Rock DJ ». Le chanteur a de l’humour et décide de se moquer de lui-même dans le clip. Il offre un strip-tease intégral, allant bien au-delà des vêtements. Dans la vidéo, il retire sa peau puis ses muscles. Il se retrouve simple squelette dansant. Le clip est censuré dans certains pays, interdit dans d’autres, mais Robbie Williams a gagné son pari. Une carrière au sommet En 2001, il prend le contre-pied de  l’industrie du disque et sort « Swing when you’re winning », un album de reprises de jazz des années 50 et 60. Il prouve ainsi qu’il peut rivaliser avec Frank Sinatra et offre au public un duo avec Nicole Kidman , « Something Stupid ». Avec « Escapology » en 2002, Robbie Williams conforte largement son succès mondial, et en 2004, il obtient le prix de l'artiste masculin international de l'année aux NRJ Music Awards. Robbie Williams de retour avec « Rudebox » En septembre 2006, Robbie enchaîne avec « Rude Box », un album influencé par les sons hip hop et électro. Il comprend une reprise de Manu Chao ainsi qu'un hommage à Madonna , tout simplement intitulé « She's Madonna ». Cet album aura un succès plutôt mitigé. En 2009, le chanteur revient avec un tout nouveau disque « Reality Killed The Video Star ». Le premier single s'intitule « Bodies » qui lui permet de renouer avec le succès, puisque le titre se classe numéro 2 des ventes au Royaume-Uni. Il remonte sur scène au Roundhouse, à Londres, concert qui sera retransmis à la Géode à Paris. C’est la première fois que le lieu diffuse un concert en live. Reprendre sa couronne En 2010, Robbie Williams retrouve ses anciens acolytes de Take That. Les garçons reforment le groupe le temps d’un album, « Progress », et d’une tournée à laquelle Robbie Williams participera partiellement. Robbie Williams continue de plancher sur son prochain album. Le 5 novembre 2012, « Take The Crown » voit le jour. Le premier single, « Candy », est co-écrit par Gary Barlow. 

+