Le -
modifié le -

Rihanna : la police débarque chez elle !

© Cover Media

La chanteuse fait partie de la longue liste des célébrités a avoir été victime d'un « swatting ». Ce canular consiste à faire venir les forces de police chez une célébrité...

Après P.Diddy et Ashton Kutcher, c'est au tour de Rihanna d'être victime d'un « swatting ». Cette pratique, née à Los Angeles, consiste à passer un coup de téléphone anonyme à l'unité d'élite du SWAT pour faire croire à une intrusion dans la propriété d'une star.

Les forces de l'ordre ont ainsi débarqué dans la maison de la chanteuse, mardi dernier, après avoir reçu un coup de téléphone déclarant que deux hommes armés s’étaient introduits dans sa propriété. Une blague de mauvais goût qui est devenue un véritable phénomène aux Etats-Unis. La preuve, Kim Kardashian, Britney Spears ou encore Beyoncé Knowles se sont toutes fait piéger !

P.Diddy, Justin Bieber ou encore Ashton Kutcher

P. Diddy a lui aussi été victime cette semaine d'un « swatting » dans sa villa de Los Angeles. Les forces de police ont en effet reçu un appel anonyme, indiquant qu'une personne serait entrée par effraction dans la propriété du rappeur, une résidence à 5 millions de dollars qui se trouve dans le quartier huppée de Toluca Lake.

Une douzaine de cars de police et deux hélicoptères se sont ainsi rendus sur place, avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'une mauvaise blague. Justin Bieber et Ashton Kutcher ont eux aussi été victimes de « swatting ». Les deux stars ont en effet été piégés par un adolescent de douze ans, arrêté par la police en décembre dernier.