Le -
modifié le -

Pink à nouveau en grande forme !

Après avoir dû annuler son concert à Birmingham, Pink est de retour sur scène. Nous avons assisté, ce week-end, à Prague, à son concert et on peut dire qu'il mérite bien le titre de show de l'année !

Pink Cover Media
Contrainte d’annuler un concert à Birmingham la semaine dernière, à cause d’une grippe, l’interprète de « Try » était de retour en grande forme devant les dix mille spectateurs de l’O2 Arena. Dans une atmosphère surchauffée, le show débute sur la chanson « Raise Your Glass ». Dès les premières notes, Pink place la barre très haut. Suspendue par des élastiques, la star interprète la chanson en se balançant dans les airs. Saltos, figures acrobatiques on se demande comment elle arrive encore à chanter.

Pink a réellement soigné la mise en scène de son show. Inspiré par le cirque, elle propose un vrai univers sur scène. Ecrans géants en forme de cœur, costumes, effets spéciaux le public en prend plein les yeux ! Le show continue sur le titre « Walk of Shame » et le hit « Just Like a Pill »

Un show plein de surprise

Très proche de son public, Pink n’hésite pas à s’interrompre  pour aller toucher les mains de ses fans et même prendre quelques photos. Un amour que les spectateurs lui rendent bien puisqu’elle reçoit une avalanche de peluche sur scène. « C’est Noël ? » demande t-elle à la foule.

« The Truth About Love Tour » c’est également l’occasion de découvrir les titres du nouvel album de Pink en live. Sur le single « Try », la chanteuse impressionne en reproduisant à l’identique la chorégraphie de son clip. Suspendue dans les airs, elle enchaîne les figures acrobatiques avant de rejoindre un danseur sur scène pour un duo enflammé. Visuellement et vocalement, la prestation est parfaite. Et le public n’est pas encore au bout de ses surprises.   

Une artiste complète

« Just Give Me a Reason », « Trouble », « How Come You’re Not Here », « Sober »… Pink enchaîne les hits avec toujours la même énergie communicative. Véritable pile électrique, la chanteuse bouge dans tous les sens et saute au quatre coins de la scène. Artiste complète, elle sait également alterner avec des moments plus intimes. Sur le titre « The Great Escape », extrait de son dernier album, elle s’installe seule au piano pour une interprétation toute en émotion. Un exercice nouveau pour la chanteuse qui a appris le piano très récemment et qui avait osé se lancer pour la première fois sur scène il y a seulement quelques semaines à Manchester.

Et les surprises ne s’arrêtent pas là pour les spectateurs de l’O2 Arena. Pour les titres « Family Portrait » et « Who Knew » la star propose également une interprétation guitare voix toute en émotion. Des chansons reprises en cœur par le public.

Un final en apothéose

« F**king Perfect », « Slut Like You », « Blow Me (One Last Kiss) », pendant près de deux heures Pink aura enflammé la salle de l’O2 Arena. Et pour le final la star a décidé d’en mettre plein les yeux à son public. Une nouvelle fois suspendue dans les airs par des câbles, elle interprète le hit « So What » en volant littéralement au dessus de la foule. Acrobaties aériennes, saltos, la star frôle les mains de spectateurs qui lèvent les bras au ciel pour tenter de la toucher. Sous une pluie de confettis et des feux d’artifices, Pink baisse le rideau d’un show qui restera comme l’un des plus aboutis de sa carrière. Il sera difficile pour l’interprète de « Sober » d’offrir une tournée plus spectaculaire à l’avenir…