Le -
modifié le -

Phoenix se prend pour Mozart

© NRJ

Phoenix fait son grand retour avec Wolfgang Amadeus Phoenix, le quatrième album du groupe emmené par le chanteur Thomas Mars.

Qui mieux que Phoenix aurait pu se prendre de manière aussi audacieuse pour quelqu'un d'aussi important que le maître de la musique classique Mozart ? Sûrement pas beaucoup de gens, car la formation versaillaise figure parmi les seules à s'être imposées dans le monde entier comme l'une des valeurs sûres de la french touch, à l'instar de Air ou de Daft Punk.

Pas de mise en danger

Sur ce nouvel album, le trio reste fidèle à sa marque de fabrique qui a fait le succès de ses précédents opus. Faire parfois du surplace sans prendre trop de risques, c'est peut-être bien là la seule chose qu'on pourrait lui reprocher car son nouvel opus tient plutôt bien la route : véritable ode à la décontraction, il se distingue par l'agencement de ses sonorités et de ses ambiances bigarrées.

Il n'y a qu'à écouter le synthé de Love Like a Sunset part I, la mélodie de Lisztomania ou l'énergie de 1901 pour se convaincre de l'intérêt de l'œuvre. Électronique, pop et rock, la musique décomplexée de Phoenix possède bien mieux que du style : elle a le sien.

Retrouvez le clip du single Lisztomania et toutes les dates de concert du groupe sur le MySpace de Phoenix.