Le -
modifié le -

Pharrell Williams : une nomination aux Oscars

© copyright getty

Après son lot de succès en 2013, le chanteur est nommé aux Oscars. Son dernier morceau, «Happy», fait partie de la bande originale de «Moi, Moche et Méchant 2».

Quelqu’un arrivera-t-il à freiner Pharrell Williams ? Le chanteur a passé une année à surfer sur les succès grâce à sa participation aux morceaux «Get Lucky» des Daft Punk et «Blurred Lines» de Robin Thicke. Non content d’avoir prêté sa voix et son image à deux des singles les mieux vendus de l’année et de très loin les tubes de l’été dernier, l’auteur-compositeur-interprète n’allait pas s’arrêter en si bon chemin.

Alors qu’il défend actuellement un dernier titre, « Happy », qui s’est fait remarquer grâce à son clip conceptuel de 24 heures, le voilà nommé aux Oscars. Surprenant ? Pas vraiment quand on sait que le morceau est tiré de la bande originale du dessin animé «Moi, Moche et Méchant 2» de Pierre Coffin et Chris Renaud et qu’il est diablement entêtant. Il se dispute ainsi le titre de la Meilleure chanson originale avec des compositeurs bien installés mais aussi Karen O, la chanteuse des Yeah Yeah Yeahs, responsable de la bande originale de « Her », le nouveau film de Spike Jonze,

Un atout de taille

Jusque-là reconnu comme un des producteurs les plus intéressants des années 2000, Pharrell Williams avait un peu disparu du devant de la scène avant d’opérer un retour remarqué cette année. En plus de ses collaborations très notables, le chanteur a aussi participé, derrière les manettes, à certains des albums les plus marquants de l’année, notamment le «Bangerz» de Miley Cyrus, dont il a signé quelques-uns des titres les plus réussis.

Sa présence sur la bande originale de «Moi, Moche et Méchant 2» n’est pas une surprise, puisqu’il avait déjà signé un morceau sur le premier film. Alors qu’il est nommé dans sept catégories aux prochains Grammy Awards qui se dérouleront le 26 janvier, Pharrell Williams s’apprête aussi à sortir un nouvel album solo cette année. Qui pourra l’arrêter ? Visiblement rien ni personne, et vu le plaisir qu’il procure au public,

© Cover Media

Pharrell Williams - Happy