Biographie Paulina Rubio

Né(e) le 17 juin 1971, Mexico City, Mexique

Genre musical: Pop

Paulina Rubio © MD

De son nom complet Paulina Susana Rubio Dosamantes, Paulina Rubio voit le jour le 17 juin 1971 à Mexico.

Chanteuse et actrice, elle est surtout connue en Amérique latine, au Portugal, en Espagne, ainsi qu'en Italie. Mais après son single « Don't say goodbye » en 2002, elle arpente également la scène musicale anglophone.

Paulina Rubio a vendu près de 20 millions d'albums pendant ses 18 ans de carrière. Elle est classée 7ème chanteuse latine la plus célèbre par le Billboard Magazine.

Biographie

Un début précoce

Fil le de l'actrice mexicaine Susana Dosamantes, Paulina Rubio se familiarise tôt avec l'univers des projecteurs. Poussée par sa mère, elle apprend le théâtre et le chant dès l'âge de 5 ans et dans la même foulée, elle prend également des cours de danse et de peinture, au CEA ou Centr o de Educación Artística de Mexique.

À peine âgée de 10 ans, Paulina Rubio fait déjà son premier pas à la télévision, en intégrant un groupe de pop latine Timbiriche, qui présente des émissions Disney. Elle va rester pendant près de dix ans au sein du collectif, au cours desquels elle prendra déjà part à l'enregistrement de onze albums, sous la direction de Miguel Bosé.

Parallèlement, elle commence également à faire apparition dans quelques telenovelas. Son premier rôle, elle le décroche en 1988, dans « Pasión y Poder », où elle incarne le personnage de Paulina Monténégro.

En 1992, on la retrouve aussi dans la telenovela « Baila conmigo » dans le rôle d'Andrea. À succès, ce feuilleton lui permettra d'ailleurs de se faire un peu plus connaître auprès du public. Elle enchaîne avec « Pobre niña rica » trois ans plus tard et dans la même année, elle est également à l'affiche de « Emteveo », une telenovela de MTV Latinoamerica.


La chica dorada

Désormais connue sur le petit-écran, il n'est pas pour autant question de laisser tomber la musique pour Paulina Rubio. Déterminée à réussir, elle décide alors de quitter Timbiriche pour poursuivre en sol o et en 1992, son premier album « La chica dorada » fait sa sortie.

À peine dans les bacs, « La chica dorada », qui veut dire « la fille en or », fait immédiatement fureur auprès du public, dont particulièrement en Amérique latine. Le premier sing le de l'album, « Mio », suscite notamment une grande attention, se hissant au premier rang des charts au Mexique et à la 3ème place du Hot Billboard latin.

Les autres morceaux, si l'on ne cite que « Sabor a miel », « Amor de mujer », ou encore « Abriendo las puertas al amor » font également grand bruit sur les ondes, permettant à l'opus de se vendre à plus de 2,5 millions d'exemplaires.

Encouragée par ce premier succès, Paulina Rubio ne tarde pas à dévoiler un second opus. Un an après « La chica dorada », « 24 kilates » débarque ainsi dans les bacs avec, à l'honneur, le titre « Nieva, nieva ».

Il en naît encore une fois de fortes acclamations, l'opus se faufilant automatiquement au sommet des charts latins. S'ensuit un troisième album « El tiempo es oro » en 1995, culminant encore au summum, tout comme le prochain opus « Planeta Paulina » qui, sorti en 1996 chez EMI, atteint encore le numéro un au Mexique.

Cet album marquera pourtant le début d'une longue pause. Paulina Rubio se retire pratiquement de la scène pendant quatre ans.


Une star internationale

Après les quelques années de retraite qu'elle s'offre après « Planeta Paulina », Paulina Rubio revient sur le circuit en 2000. Nouveau départ, nouvelle initiative, elle compte désormais conquérir la scène internationale et franchir le territoire de l'Amérique latine.

Elle concrétise ce retour en force par un cinquième album « Paulina » chez Universal Music. Un album révélateur qui, à peine sorti, fait immédiatement grand bruit. Trois nominations aux Latin Grammy Awards, numéro un dans les charts albums latins, mais également une entrée remarquée dans le Billboard 200, l'opus confirme le succès de la chanteuse.

Suivra l'album « Border girl » en 2002, qui fait également ravage aux États-Unis avec le single « Don't say goodbye ». Le septième opus « Pau-Latina » est également bien accueilli en 2004 et en 2006, « Ananda » se retrouve à la 25ème place du Billboard Hot 200.

Désormais connue à l'international, Paulina Rubio arpente les grandes scènes, aux côtés de grands noms. En 2006, on la retrouve notamment aux côtés de Lionel Richie , de John Legend , ainsi que de Rihanna au Gala du Prix Nobel de la paix en Norvège et en 2009, après la sortie de son dernier album « Gran city pop », elle se lance dans une grande tournée mondiale.

Paulina Rubio continue également de faire apparition à la télévision latine.

+