Le -
modifié le -

Orelsan : 5 choses à savoir sur lui

© Getty Images

S'il fait beaucoup parler de lui, Orelsan reste un personnage assez mystérieux. Voici cinq choses que vous ignorez peut-être sur le rappeur caennais.

Orelsan a percé grâce à Internet
Comme beaucoup d'artistes de sa génération, le rappeur a émergé en postant sa musique et ses vidéos sur Internet. « Ramen », son tout premier clip, a été publié sur YouTube en 2006. L'année suivante, le Normand est repéré par une maison de disques grâce au buzz suscité par sa chanson « Saint-Valentin » diffusée sur son compte MySpace.

Orelsan était un fan de hard-rock métal
A l'adolescence, Orelsan était plutôt branché rock et métal. Dans sa chambre, le jeune garçon écoutait Nirvana, Iron Maiden, Guns N'Roses ou encore AC/DC. L'artiste a même fait partie d'un groupe dans la veine de Limp Bizkit et Korn. C'est en pratiquant le basket-ball que l'artiste découvre l'univers du hip-hop et qu'il se met à rapper.

Orelsan est passionné par les mangas
Grand amateur de mangas, Orelsan a rendu hommage au pays du Soleil-Levant lors du choix de son nom de scène. Orelsan est la contraction de son prénom, Aurélien, et du suffixe honorifique japonais « san », qui signifie « monsieur ». En 2016, le rappeur a aussi prêté sa voix à la version française de Saitama, le héros de la série animée « One Punch Man ».

Orelsan collectionne les jouets
Lors de son passage dans l'émission « Clique », présentée par Mouloud Achour, en octobre 2017, Orelsan a révélé qu'il était passionné par les jouets. Dès qu'il en a l'occasion, l'artiste se lance dans la recherche de personnages ou figurines pour compléter sa collection. « Là, je suis dans les "Ghostbuster". » Des achats qui procurent à ce grand nostalgique une sensation de bien-être. « Je suis en train de racheter les "Mask" en ce moment et c'est la plénitude », a-t-il avoué.

Orelsan a fondé sa propre marque de streetwear
En 2014, l'artiste originaire de Caen a créé avec le designer suisse Sébastian Strappazzon la marque Avnier, qui propose des vêtements unisexes au design épuré. Fin 2017, le duo derrière la griffe a imaginé une capsule inspirée des années 90 pour l'équipementier sportif Umbro. La veste que porte Orelsan dans le clip de « Basique »  est d'ailleurs issue de cette collection.

Relaxnews