Le -
modifié le -

La folie One Direction à New York !

© Modest Management

Les fans ont campé devant la salle depuis la veille, mais l’escapade new-yorkaise des One Direction n’est pas une partie de plaisir pour tout le monde. Notamment pour ce pauvre Liam...

Les One Direction ont peut-être perdu un de leur membre récemment, les fans ne les ont pas abandonnés pour autant. La dernière folie en date des Directioners? Alors que le boys-band anglo-irlandais se produit dans Central Park aujourd’hui pour l’émission Good Morning America (GMA), de nombreuses fans campaient déjà sur les lieux du concert la veille.

En effet, les places risquent d’être chères pour ce show surprise, annoncé à la dernière minute. Et certains sont prêts à tout pour côtoyer leurs idoles! D’après le site d’ABC, certaines fans campent depuis dimanche soir, et risquent bien de ne pas vouloir partir tant qu’elles n’auront pas eu ce qu’elles voulaient!

Une mauvaise surprise

Mais si ce concert surprise à New York fait la joie du public, il ne semble pas convenir à tout le monde. Liam Payne, l’un des membres du groupe, a posté deux messages aujourd’hui, faisant preuve de son enthousiasme pour le concert à venir : «Génial de voir tous ces fans devant Central Park pour @GMA!» a-t-il écrit. Un peu plus tôt, il se disait «impatient», dans l’attente de monter sur scène. Pourtant, Liam a aussi eu recours à la plateforme de micro-blogging pour critiquer la Grosse Pomme.

Dans une série de tweets, il explique qu’il voudrait qu’on le laisse tranquille s’il n’est pas dans son assiette. «Comment ça se fait qu’à New York, les gens trouvent ça normal de vous insulter quand ils vous croisent dans la rue?» a-t-il demandé, avant d’ajouter : «Juste parce que t’as pas envie de prendre une photo parce que des paparazzi te poursuivent et que tu veux ramener tes amis et ta famille à la maison en sécurité». Plus tard, il a expliqué qu’il aimerait pouvoir visiter New York une fois sans être «traqué comme un animal», puis a révélé qu’il aimerait être Harry Potter… Sans doute pour profiter de sa cape d’invisibilité.

©Cover Media