Le -
modifié le -

OMI : «la musique est un langage universel»

© Capture d'écran

Invité dans l’émission «C’est Cauet sur NRJ», OMI a également répondu à quelques questions. Son enfance, la création de «Cheerleader» et ce qu’il réserve à ses fans… il dit tout. Une vidéo à voir tout de suite!

Après s’être fait voler sa montre par l’animateur d’NRJ, le chanteur jamaïquain s’est dévoilé un peu plus à notre micro. Il revient d’ailleurs sur l’origine de son nom : «C’est un prénom qui m’a été donné par mon père. C’est le diminutif d’Omar». C’est d’ailleurs son papa qui lui a donné cet amour de la chanson : «Il était également chanteur et compositeur. J’ai donc grandis avec beaucoup de musique autours de moi».

Et c’est très tôt qu’OMI s’exerce dans le métier de chanteur. «J’ai commencé lorsque j’étais au collège. J’écrivais et je composais déjà des chansons», déclare-t-il. «J’ai toujours eu le sentiment que c’est ce que je devais faire de ma vie », avoue l’interprète de «Cheerleader». C’est donc avec certitude qu’il se lance dans la musique dès son plus jeune âge!

OMI_itw

OMI_itw
Une suite à venir !


Alors que pour lui «la musique est un langage universel», il ne se donne jamais de limite et refuse d’être mis dans une case ! C’est pourquoi son hit «Cheerlearder» est une chanson qui s’adresse à tous et surtout pour ceux qui veulent soutenir quelqu’un.

Très soucieux de ses fans, OMI avoue vouloir sortir un second single avant de penser à l’album. «Les gens passent par plusieurs étapes avant d’accepter un nouvel artiste : d’abord il écoute le premier single, puis en veulent un second et c’est seulement après qu’ils décident s’ils achèteront l’album ou pas». Que ce soit un second hit ou premier opus, on attend la suite avec impatience.