Biographie Oliver Heldens

Genre musical: Electronic

Oliver Heldens © Cover Media

A force de productions soignées et remix divers, Oliver Heldens commence à se faire un nom dans le monde du clubbing. 2013 révèle au grand jour les talents du jeune DJ, qui peut quitter son home studio pour s’activer aux platines les plus courues du monde entier.

Biographie

Des débuts prometteurs


C’est à tout juste 17 ans qu’Oliver Heldens, jeune DJ des Pays-Bas, s’est fait repérer par le label Spinnin’ Records, qui héberge déjà des grands noms de l’industrie tels qu’Afrojack ou Tiesto. Depuis son plus jeune âge, Oliver Heldens rêve de musique, et il préfère passer ses heures de classe à imaginer des mélodies qui forgeront son style plutôt que d’écouter les cours de ses professeurs. Aujourd’hui, nul n’osera nier que grand bien lui en a pris.




Un coaching efficace



En l’espace de quelques mois au sein de l’écurie Spinnin’, le style d’Olivier Heldens forgé au cœur de son home studio s’est vite affirmé et enrichi. Son premier morceau, « Stinger », sorti début 2013, propose un style énergique et mélodique qui lui permet de gagner ses premiers galons. Dès son second single, « Thumper », signé avec Jacob van Hage, il reçoit l’accolade de ses plus éminents collègues. Hardwell, Tiesto, Nicky Romero ou encore Chuckie ne tarissent pas d’éloges à propos du jeune prodige. Un tremplin qui a confirmé à Oliver Heldens qu’il avait tout à faire derrière son ordinateur portable et ses platines.




Une production très travaillée



En décembre 2013, ce ne sont pas moins de deux titres que le jeune DJ sort sur le label Oxygen. Une collaboration avec Robbie East baptisée « Panther » précède « Gecko » sorti sur le label de Tiesto, Musical Freedom. Oliver Heldens met de côté ses sonorités dubstep pour favoriser des basses plus old school tout en revitalisant tout un pan de la techno des années 90. Le titre fédère la communauté qui le place instantanément en deuxième position du Top 100 du site spécialisé Beatport. Six semaines après sa sortie, le morceau hante toujours le Top 5 après avoir passé plus d’un mois sur le trône du classement deep house.




Un avenir tout tracé



Avec le remix du titre « Animals » de Martin Garrix qui s’est placé en 12ème position sur Beatport en janvier 2014, Oliver Heldens a marqué le petit monde de l’électro en apposant son nom sur le morceau d’un artiste déjà extrêmement respecté de la scène. Avec de tels parrains et un nombre de clics grandissant sur YouTube et sur les autres plateformes de partage, il ne reste plus qu’au nouveau venu de prendre son envol et de suivre le parcours immaculé de ses illustres prédécesseurs. Soyez en sûrs, Olivier Heldens est le prochain nom à suivre.

+