Moby est un musicien américain réputé dans le milieu de l'électro. C'est "Go" qui a véritablement lancé sa carrière.

Un titre issu du de la bande-son de la série "Mystères à Twin Peaks"...

Les débuts de Moby

Richard Melville Hall, ça vous dit quelque chose ? Forcément non puisque ce musicien est plus connu sous le nom de " Moby " !

Né à Harlem (New-York) le 11 septembre 1965, Moby s'est fait surnommé comme ça dès son enfance parce que son arrière-arrière grand oncle n'était autre qu'Herman Melville, auteur du célèbre " Moby Dick".

A 10 ans il commence à jouer de la guitare et en 1980 il forme son 1er vrai groupe, "Vatican Commandos", une formation punk.


Ses premiers pas en tant que DJ

Après avoir abandonné l'université, il s'installe à New York où il devient DJ dans des bars "dance" au milieu des années 80. Il devra attendre la fin des "80's" pour se faire connaître avec le groupe "Ultra Vivid Scene".

Mais c'est sa reprise de la chanson thème de "Mystères à Twin Peaks" qui va le propulser sur le devant de la scène. Autour du générique de cette série télé créée par David Lynch, il utilise un rythme house et intitule ce titre "Go".

A partir de là, Moby devient remixeur pour Michael Jackson, les Pet Shop Boys, ou encoreDepeche Mode . Après un retour au punk rock au milieu des années 90 (ce qui déstabilise ses fans), Moby se repenche sur l'électro avec une compile : "I Like to score".


"Play" un carton planétaire

Ensuite c'est le succès planétaire en 2000 avec "Play", un énorme carton avec plus de 9 millions d'exemplaires vendus.

En 2002, il sort "18" qui comprend les tubes "We are all made of stars" et "In this world".

Suivra "Hotel" en mars 2005 avant un best-of intitulé "Go: The very best-of Moby " en 2006. En parallèle de cette sortie, il enregistre "Slipping away ("Crier La Vie)", un duo avec Mylène Farmer . Un nouvel album studio de Moby est apparu le 10 mars 2008.

Enregistré dans la maison du chanteur à Manhattan (New-York), il porte le nom de "Last night". 65 minutes de bonheur apparemment...

Auparavant, le 1er single de cet opus, "Alice", est déjà disponible en téléchargement légal, depuis le 14 janvier 2008 dans les bacs en France.

Un an plus tard Moby signe un tout nouvel album intitulé :"Wait for me". Le premier extrait est “Shot in the back of the head”. Le chanteur se produit notamment à la Cigale (Paris) le 1er juillet 2009.
 

De nouveaux horizons 

 

Pour beaucoup, Moby s’est fait plus discret à partir de 2010. En réalité il explorait de nouveaux univers, notamment en formant le groupe Diamondsnake plutôt orienté heavy metal. Ce qui lui laisse le temps de collaborer avec Mylène Farmer sur son album «Bleu Noir» (sorti en 2010).

 

Fort de cette parenthèse, «Destroyed» sort au printemps 2011, album volontiers expérimental, dont les sonorités souvent froides, voire industrielles, ont été imaginées durant les nuits d’insomnies de l’artiste. 

 

Deux ans après, Moby revient avec «Innocents», album marqué par sa collaboration avec Cold Specks sur «A Case For Shame». Cet album marque un retour aux fondamentaux: ambiances aériennes, pianos à la nudité bouleversante et envolées vocales enivrantes. Le titre «The Last Day» rencontre un beau succès. «Innocents» donne lieu à trois concerts exceptionnels au théâtre Fonda de Los Angeles que l’on peut écouter sur l’album live enregistré à cette occasion. 

 

En 2014, les fans de la première heure ont été comblé par la réédition de «Hotel» (2005), renommé «Hotel: Ambiant» et assorti de quelques inédits. 

 

Virage Punk et cause animale

 

À partir de 2016, l’engagement de Moby pour la cause animale oriente définitivement ses choix artistiques et commerciaux. Très impliqué dans l’ouverture de Little Pine, son restaurant vegan, il va même jusqu’à diffuser gratuitement un nouvel opus, «Long Ambients 1: Calm Sleep», sur le site de l’établissement.

 

Après une carrière aussi remplie, Moby est pris d’une certaine nostalgie et d’une ambition rétrospective en publiant «Porcelain», un livre retraçant le début de sa carrière, des décennies en arrière. 

 

La même année, il rassemble quelques amis et fonde le groupe The Void Pacific Choir afin d’enregistrer un nouvel album, «These Systems Are Failing». L’album est présenté une seule fois durant le Circle V Festival, festival vegan créé par Moby lui-même.

 

En 2017, la formation récidive avec «More Fast Songs About The Apocalypse», entraînant l’auditeur vers des territoires sonores ancrés entre post-punk new-yorkais et new-wave.  

 

En 2018, Moby revient une nouvelle fois en solo avec «Everything Was Beautiful, and Nothing Hurt», retour à l’électro ambient qui l’a fait connaître. Mais loin des accents lyriques et lumineux de «Porcelain», l’artiste y distille une certaine noirceur, mélancolie sonore ciselée d’une main de maître et motivée par un pur élan altruiste.

 

En effet, tous les profits issus de la vente de cet album sont reversés à la cause animale qui importe aujourd’hui à l’artiste plus que jamais. 

 

Actualités

Moby dévoile son nouveau single

Le

Moby dévoile son nouveau single

Le New-Yorkais est sous les feux de la rampe. Il vient de dévoiler le premier single extrait de son album Wait For Me, à paraître le 29 juin prochain. Intitulé Pale Horses, ce titre vient de sortir en digital et est disponible en téléchargement sur les plateformes légales.

Le

Moby en pleine méditation

Moby, le musicien électro multi-récompensé, qui avait notamment composé plusieurs titres de la BO de La Plage, le film de Danny Boyle qui re-révélait Léonardo Di Caprio, vient d'annoncer une bien étonnante nouvelle.

Toutes les actualités - Moby

Clips

Albums

Tous les albums - Moby