Le -
modifié le -

Miley Cyrus : révélations chocs

La chanteuse de " We Can't Stop" a donné une interview vérité au magazine "Times", elle y parle de sa sexualité, son identité et de ses consoeurs du showbiz.

Miley Cyrus, Beyoncé et Katy Perry NRJ

Miley Cyrus fait parler d’elle en ce moment. La superstar s’est transformée en porte-parole des transgenres via sa fondation Happy Hippie. La chanteuse qui a récemment dévoilé qu’elle était bisexuelle est très attachée à la notion de fluidité en matière de sexualité comme d’identité.

« [Quand je sortais avec un homme macho], j’avais l’impression que je devais être une femme robot, ce que je ne suis pas. Et puis j’ai été avec une fille, j’étais là ‘’Oh mince, elle va avoir besoin de quelqu’un pour la protéger, donc je vais avoir besoin de cette énergie un peu macho’’ Et ce n’était pas bien non plus», confie Miley au Times.

Ma mère ce héros

Depuis cette époque, Miley Cyrus a bien changé. Elle ne voit plus les hommes comme la source ultime de protection, et ce grâce à sa mère! «Je n’associe plus nécessairement hommes et protection. Je pense que c’est ce qui m’a donné ce côté ouvert sur la sexualité. Ce n’est pas que mon père n’était pas un super protecteur, mais je fais confiance à ma mère pour me sauver. C’est elle le prince. Je n’ai jamais eu ce conte de fée», ajoute-t-elle.

Sortie des stéréotypes de genre, Miley Cyrus refuse d’être quelqu’un qu’elle n’est pas, et c’est en partie pour cela qu’elle a pris ses distances avec le showbiz. «Beyoncé ne serait jamais présente au premier rang pour applaudir Katy Perry», dit-elle pour expliquer la compétition qui règne toujours à Hollywood…

©Cover Media