Biographie Matt Houston

Né(e) le 30 septembre 1977, Sainte Anne Guadeloupe

Genre musical: Hip Hop/Rap, R&B/Soul

Matt Houston © Sony BMG Music Entertainment

Matt Houston se lance dans la musique dès son plus jeune âge. Après un premier essai et son album «Matt» sorti en 1999, il se fait réellement découvrir en 2000 avec «12-0013», titre qu’il interprète en duo avec Def Bond. Le succès se confirme avec son deuxième album, «R&B 2 Rue», puis le troisième «Chant de bataille».

Après un passage à vide, il revient en force en 2006 avec un nouvel album et une compilation l’année suivante. Pour ses 10 ans de carrière, en 2010, il dévoile l’opus «Houston vs Gore». 

Moins plébiscité, Matt Houston n’en reste pas moins un chanteur prolifique. En 2016 il a déjà sept albums à son actif et une mixtape, « Canicule 1.0 ». Habitué au hit de l’été, on le retrouve sur «Libre comme l’air», en avril 2017 avec DJ Sem et Lartiste.

Biographie

Les Antilles, ses racines

Matthieu Gore alias Matt Houston est un auteur, compositeur, producteur et interprète français originaire de la Guadeloupe.

Il voit le jour à Sainte-Anne le 30 septembre 1977. La musique est un élément indispensable dans la vie de Matt Houston, qui effectue ses premières armes aux Antilles en remportant un concours de chant alors qu’il n’a que 6 ans.



Une formation dans la musique classique

Matthieu Gore débute avec une formation musicale classique. Dès ses 7 ans, il apprend le solfège, le chant, le piano et la guitare. Après avoir passé son enfance dans les îles, il gagne la Métropole et s’installe dans le 12e arrondissement de Paris.


A 15 ans, il monte son premier groupe où se mêlent les sonorités rap, salsa et de gospel. Cette collaboration ne dure pas puisque Matt Houston veut se lancer en solo. Son premier album, « Matt », qui sort en 1999, ne retient pas l’attention du public et ne connaît pas (encore) le succès.



2001 : début de carrière prometteur


Matt Houston doit attendre son duo avec Def Bond en 2000 pour se faire connaître du grand public. Leur single «12-0013 » lui permet de sortir de l’anonymat, et de se faire une place dans le R&B français.

Mais c’est en mars 2001, avec la sortie de son album, « R&B 2 Rue », que Matt Houston va véritablement marquer de son emprunte le hip-hop français. Ce second album vaut à Matt Houston un disque de platine avec plus de 580 000 exemplaires vendus. Le single éponyme remporte lui aussi un succès considérable avec 700 000 exemplaires écoulés.


Le troisième album de Matt Houston, « Chant de bataille », sort en 2004 et obtient un disque d’or avec 180 000 ventes. Sur cet album figurent d’autres artistes tels que Dadoo, la Fonky Family, Don Choa ou Sat, tous issus du milieu du rap.



Echec et Matt

A cette même époque, Matt Houston fait parler de lui, mais sur le terrain judiciaire. Il attaque la maison de disques du chanteur M.Pokora, estimant que leurs pseudonymes sont trop proches. Matt Houston remporte la partie, et le gagnant de Popstar adopte alors le nom de scène M. Pokora.




Le Phoenix renaît en 2006

Après deux ans de travail, Matt Houston revient avec son quatrième album « Phoenix 2006 ». Le chanteur antillais s’occupe d’une bonne partie de la production de ce disque sur lequel figurent à nouveau de nombreux artistes tels que l’américain Big Ali, les rappeurs Busta Flex et Eloquence, ou encore Nathy. Pourtant, les ventes ne décollent pas.


Mais Matt Houston a le « sang chaud ». En 2007, il connaît des frictions avec sa maison de disques Barclay. Il soutient que celle-ci n’a pas assuré la promotion de son opus, ne sortant aucun single, ce qui a abouti à un échec commercial.

Petite vengeance, il publie le titre « Fuck this industry » sur le site de son label onthetrack.fr, une attaque directe et en musique. Matt Houston remporte le procès en juin 2007 et parvient à mettre fin à son contrat qui devant encore durer 6 ans.

En 2008, l’artiste propose à ses fans de télécharger son premier best of, « Anthologie 1998 2007 », via un simple SMS.



Déjà 10 ans de carrière


Après quatre ans d’absence, Matt Houston sort son cinquième album, « Houston vs Gore », en juin 2010. Il lance l’exploitation de ce nouvel opus dès 2008 avec le single « Papa est back ». Le second extrait est une chanson contre la chirurgie esthétique, « PlastiQ », sortie en 2010.


Beaucoup de ses chansons sont inspirées de la vie de l’artiste et de ses expériences personnelles, comme le démontre son titre « Oh Daddy » écrite en hommage à son père qui l’a élevé seul.



Un retour en force

C’est en 2012 que Matt Houston opère son grand retour sur le devant de la scène. Sorti en avril, le titre « Positif » en duo avec les P-Square est un incontournable de l'été. Un titre aux influences africaines et R&B qui comme son nom l'indique délivre un message d'espoir. Le clip est visionné plus de 13 millions de fois sur YouTube, un record !

L'album « Racines » sort le 25 juin 2012. En parallèle, il lance une websérie réalisée par Omar Piechurski. Intitulée « Welcome To My World » et diffusée sur sa chaîne YouTube, elle permet aux fans de découvrir les coulisses de la préparation de son dernier album. 

Matt Houston sort ensuite les singles « JSMF (Jamais son mon fils) », « Ho Gosh », puis « Le Bagne ». Fin 2012, il collabore avec le producteur Mounir Belkhir sur single « Tu y yo » en duo avec Lylloo. 


Deux années en douceur

En avril 2013, le chanteur antillais sort un nouveau single intitulé «La vie est belle». Un hit en puissance, aux sonorités ensoleillées et qui s’impose rapidement comme un hit de l’été! Il se fait ensuite plutôt discret.

On retrouve Matt Houston sur la version deluxe de la compilation «Tropical Family» en featuring avec Kevin Lyttle sur «Turn Me On».  L’année suivante c’est sur le morceau «Fresh» qu’il s’illustre avec Black Kent.

Il faut attendre 2014 pour retrouver une mixtape signée Matt Houston, «Canicule 1.0». Si le chanteur figure sur une grande majorité des titres, il a également invité Passi, Kulu Ganja ou encire Allan J-Son.


Nouvel album et un nouveau hit de l’été !

Même si «Canicule 1.0» passe relativement inaperçu, Matt Houston ne baisse pas les bras. Le 2 octobre 2015, il dévoile son nouvel album «Libra», produit par son label et sur lequel on retrouve notamment les singles «Porte Mon Gosse» et «Dieu créa la femme». Dessus, le chanteur a quasiment tout fait et il a sollicité des amis comme Willy Denzey.

A la fin de l’année 2016, alors qu’il a été relativement discret depuis «Libra». Matt Houston fait une surprise à ses fans avec un morceau reggaeton: il apparaît en featuring sur un morceau de Kamaleon, «Quiero Sexo (Mi Amor)». 

Cela ne l’empêche pas de revenir à des sonorités plus urbaines puisqu’en  2017, DJ Sem fait appel à lui ainsi qu’à Lartiste pour un nouveau hit en puissance, «Libre comme l’air». Le clip débarque fin avril, parfait pour commencer l’été 2017. 

+