Biographie Mark Ronson

Né(e) le 4 septembre 1975, Londres, Royaume-Uni

Genre musical: R&B/Soul, Rock

Mark Ronson © MDD

Surdoué de la production de titres, Mark Ronson a contribué au succès de nombreux artistes internationaux comme Christina Aguilera, Robbie Williams ou encore Amy Winehouse.

Grâce à Allido Records, sa maison de disques, il a révélé au public de nombreux talents aux succès phénoménaux.

Mark Ronson sort son cinquième album, « Uptown Special », en janvier 2015.

Biographie

Débuts dans la musique de Mark Ronson

Originaire du Royaume-Uni, Mark Ronson voit le jour à Londres en 1975. Le jeune homme grandit avec une passion particulière pour le rock'n'roll. Il abandonne très tôt ses études pour se consacrer à la musique et devient rapidement l'un des DJs les plus cotés de la capitale britannique.

Animant soirées en discothèque et fêtes privées des people, Mark Ronson se fait de plus en plus connaître grâce à ses morceaux. Fort de ce succès grandissant, il décide d'aller tenter sa chance aux États-Unis.

À l'aide de quelques amis, Mark Ronson est précédé par sa notoriété made in Britain. Il décroche de nombreux contrats d'animation de soirées et commence une lente ascension vers le succès. Porté par sa chance et son talent, Mark Ronson est de plus en plus sollicité. Le déclic se produit lorsque de plus en plus de chanteurs lui demandent assistance pour l'écriture de chansons.

Il décide de créer son propre label afin de produire personnellement des artistes plus ou moins connus. Devenu producteur, Mark Ronson est immédiatement reconnu dans le monde de la musique grâce à ses nombreuses collaborations couronnées de succès.


Production de singles

Non content de dénicher des nouveaux talents, Mark Ronson s'illustre en leur écrivant des titres qui les emportent aussitôt vers le succès. On le retrouve ainsi avec une première association en 2001 avec Nikka Costa pour le titre « Like a Feather ». Un an plus tard c'est J-Live qui est couronné de succès grâce au morceau « Shool's in » signé Mark Ronson.

Décidé à être sur tous les fronts, Mark Ronson fonde par la suite sa propre formation et présente son premier album en 2003 sous le titre de « Here Comes The Fuzz ». Le succès du disque est sans précédant.

Il travaille également sur deux titres avec Daniel Merriweather,  « City rules » puis « She's got me », sorties toutes les deux en 2004. Le nom de Mark Ronson est désormais sur toutes les lèvres et les stars de la chanson cherchent à collaborer avec lui.

Rhymefest et Nate Dogg ont cette chance en 2005 de même qu'une série d'autres artistes de différents styles. « Rehab » d'Amy Winehouse, « Lovelight » de Robbie Williams ou encore « Littlest things » de Lily Allen sont tous des titres portant la signature de Mark Ronson en 2006.


Les collaborations s’accumulent

Mark Ronson est désormais mondialement connu et son nom est de plus en plus souvent associé à des grands succès des classements officiels de nombreux pays. Il réitère à plusieurs reprises ses collaborations avec Amy Winehouse ou encore Robbie Williams tout en se concentrant sur d'autres artistes qu'il lance comme Candie Payne avec « One More Chance » en 2007. Il en est de même pour la chanteuse Adele et son morceau intitulé « Cold Shoulder » sorti en 2008.

L'année précédente, Mark Ronson signe son second opus sous le titre « Version ». En se plaçant de longues semaines en seconde place des classements anglais des meilleures ventes de disques, il s'agit d'une véritable consécration pour l'enfant du pays.

Le public le retrouve également en collaboration avec Daniel Merriweather sur les titres « Red » et « Change » tous les deux des grands succès. Le morceau « Red » se place notamment en cinquième position des disques les plus vendus au Royaume-Uni.


Le producteur devient chanteur… et mari

Mark Ronson prévoit la sortie d'un troisième album en 2010 sous le titre de « Record collection ». Celui-ci voit le jour en septembre et compte des collaborations aussi bien avec des artistes hip-hop qu’issus de la new wave, à l’instar de Simon Le Bon et Boy George. Le premier single « Bang Bang Bang » en featuring avec le rappeur américain Q-Tip et le duo électro MNDR offre à Mark Ronson son quatrième hit classé au sein du top 10 britannique. Le producteur donne lui aussi de la voix sur cet opus, pour la première fois de sa carrière.

La même année, l’Anglais a la chance de se voir proposer un morceau à travailler pour « Michael », l’album posthume de Michael Jackson. Malheureusement, la piste « Lovely Way » n’est pas retenue dans la tracklist finale. Mais un joli bonheur attend cependant Mark Ronson en 2011 : un grand « oui » de sa petite amie française Joséphine de la Baume qui accepte sa demande en mariage en février. Le couple se marie à Aix-en-Provence le 3 septembre de la même année.


Une chanson pour les J.O.

En 2012, Coca Cola fait appel à ses talents afin d’habiller la campagne promotionnelle « Move to the Beat », mise en place pour les Jeux Olympiques d’été de Londres. Utilisant des enregistrements provenant directement de sportifs – comme le pouls de l’athlète russe Kseniya Olegovna Vdovina, Mark Ronson produit le titre « Anywhere in the World », en collaboration avec la chanteuse britannique Katy B. 


La dream team avec Bruno Mars

Après avoir travaillé avec Rufus Wainwright, Paul McCartney et Bruno Mars, le producteur retourne rapidement en studio avec ce dernier, visiblement inspiré par les chansons créées ensemble pour l’album « Unorthodox Jukebox » : « Locked Out of Heaven », « Gorilla » et « Moonshine ».

Ensemble, le duo se met à travailler sur de tout nouveaux titres en 2013, présentant un premier avant-goût de cette session en novembre 2014. Rétro et entraînant à souhait, « Uptown Funk » donne le ton pour l’opus « Uptown Special » à paraître en janvier 2015 et s’immisce dans les top 5 de plusieurs pays dont celui de la France. C’est d’ailleurs dans la même veine que s’inscrit le second extrait « Feel Right » avec Mystikal qui n’est pas sans rappeler quelques morceaux du légendaire James Brown.

+