Biographie Machine Gun Kelly

Né(e) le 22 avril 1990, Houston, Texas, USA

Genre musical: Hip Hop/Rap

Machine Gun Kelly © Cover Media

Machine Gun Kelly est un rappeur américain. Après des débuts difficiles, il se fait repérer par Big Sean qui le signe sur Bad Boy Record. Après deux albums très plébiscités, en 2012 et 2015, «Lace Up» et «General Admission», on le découvre en duo en 2016 avec Camila Camello sur «Bad Things» et Hailee Seinfeld sur «At My Best».

Biographie

Machine Gun Kelly, de son vrai nom Richard Colson Baker, est né le 22 avril 1990 à Houston au Texas. Aussi connu sous le nom de MGK ou de Kells, c’est un rappeur américain.

A cause du métier de ses parents, il est amené à beaucoup voyager pendant sa jeunesse ce qui lui permet d’apprendre de nombreuses langues. Sa famille finit par se poser à Denver dans le Colorado, avant de déménager à Cleveland dans l’Ohio alors qu’il est adolescent. Il écoute déjà l’époque beaucoup de rap, ce qui lui permet d’oublier le harcèlement dont il est victime à l’école.


Débuts difficiles

Lycéen, il arrive à convaincre le propriétaire d’un magasin de t-shirt de devenir son manager. En 2006, il adopte définitivement le surnom Machine Gun Kelly et sort sa première mixtape «Stamp of Approval».

Après ce premier succès enregistré qui lui permet de se faire un nom dans la région et de faire des concerts, le rappeur connaît une période difficile. A deux doigts de l’expulsion de chez lui, il passe des auditions à New York. Cela contribue à sa notoriété, mais pas suffisamment. Tout en sortant sa deuxième mixtape, «100 Words and Running», il est contraint de travailler dans un fast-food.

C’est finalement dans le sous-sol de la maison de la mère de son manager que le rappeur écrit son premier album. En 2008, Machine Gun Kelly devient papa pour la première fois, d’une fille, Cassie. 


Premier succès

En 2010, Machine Gun Kelly sort son premier single sur iTunes, «Alice in Wonderland», sur le label Block Starz Music. Il est accompagné d’un clip très remarqué. Six mois après, sa mixtape «Lace Up» connait un beau succès et lui permet entre autres d’être choisi pour se produire au festival SXSW en mars 2011.

Le festival va tout changer pour le jeune rappeur puisqu’il est approché par Sean Combs, aussi appelé Puff Daddy. Il lui offre un contrat sur Bad Boy Records, une filiale d’Interscope. A la même période, le public le découvre sur le morceau «Wild Boy», avec Waka Flocka Flame, un titre amené à prendre de l’importance puisqu’il sera tout simplement le premier single extrait de son premier album.


Premier album

Avant l’album, Machine Gun Kelly fait monter la pression en dévoilant le titre «Invicible» en décembre 2011. Dans la foulée, il est nommé Hottest Breakthrough MC of 2011 par MTV.

Le 9 octobre 2012, le rappeur dévoile son premier opus, «Lace Up». Il démarre à la quatrième place du top Billboard 200, un véritable exploit.


Une présence constante

Avec le succès de son premier album, Machine Gun Kelly continue à produire et dévoile aussi au début de l’année 2013 la mixtape «Black Flag», où figurent des collaborateurs comme Meek Mill et  French Montana.
En janvier 2014, le rappeur confirme par ailleurs qu’il a commencé à plancher sur un deuxième album studio. Là-encore, cela ne l’empêche pas de multiplier les featurings et les collaborations, ni même de sortir des titres inédits comme «Till I Die», en janvier 2015. Il annonce aussi à cette époque-là une grande tournée pour l’été avec une trentaine de dates.

L’album est alors presque terminé mais histoire de faire patienter ses fans, Machine Gun Kelly sort la mixtape «Fuck It» sur laquelle figure les morceaux non retenus sur son deuxième album. Ce dernier sort finalement le 16 octobre 2015. Après le single «Till I Die», il choisit d’extraire le titre «A Little More». 


Des featurings inattendus

SI Machine Gun Kelly nous avait habitués à des featurings très rap, l’année 2016 le voit collaborer avec la chanteuse pop Camila Cabello. La jeune artiste, qui vient de lancer sa carrière solo après avoir quitté les Fifth Harmony, chante sur le morceau «Bad Things». On l’entend également sur le titre «At My Best» avec Hailee Steinfeld.

Machine Gun Kelly est aussi présent au cinéma puisqu’il joue notamment en 2016 dans «Viral» et «Nerve».

+