Le -
modifié le -

M.Pokora : il ne cache rien !

© Cover Media

Invité dans plusieurs émissions télévisées cette semaine, le chanteur en a profité pour faire des révélations sur ses débuts et son départ du groupe Link Up.

En pleine promotion pour la sortie de l’album de la comédie musicale Robin des Bois, M.Pokora a multiplié les apparitions à la télévision cette semaine. Et autant dire que le beau gosse s’est livré avec franchise notamment sur le début de sa carrière. Interrogé dans l’émission "la parenthèse inattendue" sur France 2, le chanteur s’est permis quelques confidences notamment sur sa participation au casting de l’émission Popstars.

Alors que les auditions étaient réservées aux personnes de plus de 18 ans, Matt, alors âgé de 17 ans seulement avait falsifié sa carte d’identité. « Dans ma chambre, j’ai pris ma carte d’identité en main et j’ai réfléchi à ce que pourrais faire pour gruger. Je vois que le 09, je peux le transformer en 05 » explique le chanteur. Comme quoi un petit mensonge peut changer une vie.


les débuts en solo


M.Pokora est également revenu sur son départ des Link Up, groupe qui l’a révélé au grand public. « Ce registre musical n'était pas du tout ce qui me plaisait à l'époque. Ce n'était pas fait pour moi et je ne m'épanouissais pas là-dedans. Je suis resté le temps de cet album. On allait rentrer en studio pour le deuxième album, et puis j'ai fait une réunion avec les autres membres du groupe et nos managers de l'époque pour leur dire que moi je ne voulais pas repartir sur un autre album et que je voulais tenter une carrière solo ».


"On n'est pas couché" : pas pour M.Pokora


Si le chanteur a accepté de participer à plusieurs émissions cette semaine, il y en a une  ou il ne risque pas de mettre les pieds. Il s’agit de l’émission « On n’est pas couché », présenté par Laurent Ruquier. Invité sur le plateau de « Touche pas à mon poste », M. Pokora a expliqué ne pas vouloir participer à cette émission. Pourquoi ? « Parce ça me dit rien, en fait. Ça ne me dit rien d’être assis comme ça et de prendre des flèches.  On me l’a proposé déjà, plusieurs fois, mais ce n’est pas ma came… et je pense que je ne suis pas leur came. »