Le -
modifié le -

Lukas Graham revient avec un nouvel album pour 2016!

© NRJ

Lukas Graham est un groupe composé de 4 musiciens Danois. Après un premier album en 2012, ils ont décidé de conquérir la scène internationale avec la sortie de deux singles qui permettent d’annoncer l’arrivée d’un nouvel opus en 2016

Comment définiriez-vous votre univers musical ?

Whaou ! Un mix de toutes les choses que l’on aime. C’est une question un peu bizarre, parce que tout le monde veut nous mettre dans une case. Tu ne sais pas ce que tu aimes, mais tu aimes ce que tu sais. Soul, pop, funk, jazz, hip-hop, rap musique, folk musique : le problème c’est que si on vous attribue un genre, les gens qui vont écouter cette interview vont penser que c’est ce style de musique que l’on joue, mais on a pas de genre, on ne fait que jouer.

Comment avez-vous l’habitude de travailler sur vos titres?

Parfois, les paroles viennent en premier. D’autres fois, c’est la musique. C’est un procédé fluide. A partir du moment où on commence une chanson, la musique influe sur le son et le son influe sur la musique. Et ce, jusqu’au dernier stade de la création. Bien sûr, il y a aussi le groupe qui influence le son et ensuite on a notre bien aimée équipe de production. Eux sont plus en amont dans la création du morceau.

Vous racontez une histoire dans toutes vos musiques, est-ce important pour vous ?

C’est une coïncidence. J’aimerais pouvoir dire que j’ai un plan prédéfini avant de commencer à écrire, mais c’est juste ma manière de faire. C’est comme si vous posiez la question à J.K Rolling : «donc dans tous les livres Harry Potter, il y a de la magie, faites-vous exprès ?»

Lukas Graham en interview sur NRJ

Lukas Graham en interview sur NRJ
Tu chantes et tu écris sur l’amour, l’adultère et les gangsters. Qu’est-ce que vous pouvez dire sur cela ?

J’ai vu beaucoup de tout ça ! Beaucoup d’amour, beaucoup de gangsters et beaucoup d’adultères. Mon meilleur ami est le fruit d’un adultère et certaines familles de mes amis ont été détruites par la trahison. Quand j’étais enfant, j’étais vraiment fasciné de voir le bonheur de ma famille et beaucoup d’enfants venaient chez moi pour diner ou dormir et passer du bon temps. Je pense que les parents ne réfléchissent pas à quel point ils influencent leurs enfants avec leurs décisions stupides.

Est-ce que La chanson «7 Years» est autobiographique ?

Oui on peut dire ça, exactement ça ! J’écris sur le fait de grandir, ce n’est pas vraiment une chanson autobiographique, c’est juste l’idée de raconter une histoire qui traverse les âges. Tu deviens plus âgé, tu arrives au moment de tes 20 ans et maintenant il reste le futur à découvrir, surtout sur tous tes rêves et les ambitions que l’on a, quand tu as 30 ans quand tu as 60 ans. J’ai réalisé que je ne pouvais pas écrire au-delà de 70 ans parce que mon père n’a que 71 ans. Donc au lieu de dire que c’est une chanson autobiographique, je dirais plutôt que c’est un son stimulant pour donner aux gens une forme d’énergie.

On peut s’attendre à quoi pour votre prochain album ?

Beaucoup d’amusement et beaucoup de sons plus profonds! Oui comme on aime le dire, les gens devraient être capable, de rire, danser et pleurer tout au long de l’album. Je pense que c’est une bonne manière de voir les choses, il y a beaucoup de chansons différentes, comme «7 Years Old» qui sont plus profondes et des chansons joyeuses comme «Drunk in The Morning», «Strip No More». Donc c’est comme un bon «Snapchat», euh… non un bon moyen instantané de comprendre ce qui ce passe dans nos vies ces derniers temps. De nos 20 ans à nos 30 ans. Oui, c’est exactement ça !