Le -
modifié le -

Lorde parodiée dans South Park

© Cover Media

La chanteuse a fait un cameo malgré elle dans la série animée. Et visiblement, elle le prend très bien !

Lorde a piqué la curiosité de Trey Parker et Matt Stone ! Les deux créateurs de la série South Park ont l’habitude de faire intervenir des célébrités toujours parodiées de manière absurde – et parfois très vulgaire – dans leur dessin animé. Dans les derniers épisodes diffusés aux Etats-Unis, c’est Lorde qui a eu droit à ces « honneurs » et la véritable identité de la chanteuse de « Royals » y est enfin dévoilée. Elle serait un géologue de 45 ans, comme le révèle un faux journaliste de Spin dans la série.

Les deux créateurs répondaient ainsi à une remarque du magazine qui n’avait pas apprécié qu’ils fassent intervenir le personnage de Lorde dans une mise en scène grotesque dans un épisode précédent. L’intéressée, elle, n’en a pas pris ombrage. «J’ai fait l’objet de 2 épisodes de South Park, c’est cool et un peu bizarre, a-t-elle posté sur Twitter. Je ne regarde pas South Park mais de ce que je sais, Sia était de la partie et la mère de quelqu’un dit un truc très sympa à mon propos… top!»

La chanteuse enchantée

A vrai dire, Lorde a pris très au sérieux son passage dans South Park, et bien que de son propre aveu elle ne regarde pas la série, elle s’est tout de même penchée sur les deux épisodes incriminés, et elle en a partagé des extraits sur Instagram en disant tout le bien qu’elle en pensait. «En fait, c’est très mignon – et de ce que je comprends, il y a un sous-texte transgenre très positif (je ne suis pas encore familière avec ce genre d’humour, alors je ne sais pas si c’est vraiment bon esprit, mais j’ai l’impression), a-t-elle partagé avec ses fans avant de s’amuser de sa présence. Ouais, ben c’est vraiment trop chouette, prenez ça les haters, j’ai un épisode de South Park!»

Elle a ensuite rendu un hommage amusé au pieux journaliste de Spin qui avait volé à sa rescousse. Contrairement à certains, Lorde a de l’humour et n’a visiblement besoin de personne pour s’offusquer à sa place.

© Cover Media