Le -
modifié le -

Lorde : elle ne veut pas être comparée !

© Cover Media

La chanteuse néo-zélandaise n’est pas du genre à accepter les compliments faciles. Elle refuse qu’on la compare à de grands personnages.

Lorde garde les pieds sur terre. Depuis le succès de son titre « Royals », la jeune femme croule sous les applaudissements et les félicitations. Pour autant, elle n’est pas du genre à prendre la grosse tête et refuse que les compliments aillent trop loin, en la comparant à Sylvia Plath, écrivaine américaine emblématique.

« Jamais, pas même pour un instant, je me mettrais à côté de gens comme Sylvia Plath, explique Lorde dans Fashion Magazine. J’ai peut-être des goûts spécifiques, mais je n’essaye pas d’être avant-garde avec mon approche, ou ma musique. J’aime l’indie, la pop et la littérature. J’aime jouer avec, mais ça ne fait pas de moi un génie. »

Une femme à poigne

Si certains la comparaient avec Sylvia Plath, c’est parce que Lorde n’a jamais caché son côté féministe et indépendant. Si en matière de livres, elle a une préférence pour Tobias Wolff, côté musique c’est plutôt Patti Smith son idole, parce qu’elle « n’acceptait pas les conneries des autres ». Preuve que Lorde non plus n’est pas du genre à faire des compromis, elle a posté sur Twitter une photo d’elle sans maquillage ni retouche.

« Il y a beaucoup de pression pour qu’on soit toujours positif. A chaque fois que je fais une séance photo, on me demande un beau sourire mais je ne devrais pas avoir à faire ça », précise la chanteuse. A défaut d'être un génie, Lorde peut au moins se targuer d'être un bel exemple pour les autres jeunes filles de 17 ans...

©Cover Media