Le -
modifié le -

Lady Gaga, Kanye West... les stars se mobilisent après la tuerie d’Orlando!

© abaca

e nombreuses célébrités, comme Lady Gaga, sont passées par les réseaux sociaux pour exprimer leur stupéfaction après le massacre d’Orlando. Et elles se sont toutes indignées face à la tragédie.

De Ricky Martin à Justin Timberlake en passant par Lady Gaga, toutes les plus grandes superstars sont passées par les réseaux sociaux pour se mobiliser après le massacre d’Orlando qui a fait, hier, 50 morts et 53 blessés dans un club gay de la ville de Floride. « Je suis gay, et je n’ai pas peur. L’amour vaincra », a notamment partagé Ricky Martin, bientôt rejoint par Lady Gaga. « Je prie pour les familles de toutes les victimes pendant cette épidémie de mort. Que leur douleur génère de la compassion et un soutien mondial », a lancé la chanteuse en demandant à ses fans de se mobiliser à leur tour

. Justin Timberlake, quant à lui, manquait de mots devant l’horreur, et s’est contenté d’un simple « Pray for Orlando », le message d’union relayé depuis hier sur les réseaux sociaux, comme le « Pray for Paris » qui avait déferlé au moment des attentats du Bataclan en novembre dernier à Paris.

Ariana Grande, Pharrell Williams... Les stars unies contre la violence

Si certaines célébrités condamnent la violence aveugle des actes, comme Fergie et son « coeur brisé », Enrique Iglesias, Ariana Grande, Pharrell Williams, qui « ne comprendra jamais pourquoi les gens détestent », ou encore Mika, qui a de son côté tenu à rendre hommage aux victimes et « aux témoins de ces horreurs », d’autres ont décidé de prendre les armes… pour s’en débarrasser justement.

La femme de Kanye West, Kim Kardashian, très touchée par la tragédie, a demandé au gouvernement d'agir. « Rien n’a changé !!!, a-t-elle tweeté. Les gens continuent de mourir de manière insensée. Quand est-ce qu’on modifiera ces lois sur les armes à feu ?!?!?!?!!!!???? (sic) ». Christina Aguilera a quant à elle affirmé qu'on ne pouvait pas « tolérer la haine », et a invité tout le monde à « changer le futur ».

© Cover Media