Le -
modifié le -

Kesha : en guerre avec sa maison de disques!

© FayesVision/WENN.com

Kesha est en procès contre Sony et son producteur, Dr. Luke, depuis l’année dernière. Aujourd’hui, d’après TMZ, le label a décidé de contre-attaquer.

Les dirigeants de Sony Music et le producteur Dr. Luke ont décidé de ne pas se laisser faire par Kesha. La chanteuse de Timber est en procès avec les deux partis depuis l’année dernière, quand elle a accusé son producteur de l’avoir harcelée sexuellement, et d’avoir abusé d’elle. Dans sa déposition, elle cite aussi les dirigeants de Sony Music, qui d’après elle, étaient au courant des agissements de Dr. Luke et elle est convaincue qu’à cause de ça, le label l’empêche de « signer avec des producteurs, des éditeurs et des labels pour sortir de nouveaux morceaux ». Kesha veut tout faire pour se libérer de son contrat avec eux, et elle leur a déjà demandé de pouvoir enregistrer de nouveaux morceaux sur un nouveau label, mais Sony Music a décliné la proposition. Aujourd’hui, ils ont justifié leur refus en avançant qu’Adele, Justin Timberlake ou encore D’Angelo avaient effectué des retours triomphaux malgré une longue absence.

D’après TMZ, les avocats de Sony ont déclaré qu’ils avaient trop investi dans Kesha pour la laisser partir en avançant la somme de 11 millions de dollars, alors qu’elle leur en aurait rapporté 3 millions à ce jour. Par ailleurs, ils considèrent que Kesha n’est pas complètement à l’ombre puisqu’elle a un rôle dans la série Jane the Virgin et dans le film Jem et les Hologrammes, qui a fait un flop à l’automne sur le territoire américain et sortira en France le 13 avril prochain. Les dirigeants de Sony Music et Dr. Luke ont démenti toutes les accusations de Kesha à leur encontre, et le producteur a même décidé d’attaquer la chanteuse pour diffamation et tentative d’extorsion.