Le -
modifié le -

Kanye West, Beyoncé ou Rihanna : Quand les stars se lancent dans la mode

© Getty

Nombreuses sont les stars qui se sont laissées tenter par l'expérience du stylisme, avec plus ou moins de réussite. Zoom sur ces chanteurs qui ont posé leur micro, le temps d'un instant, pour devenir créateurs de mode.

Kanye West pour Nike, Adidas et A.P.C.

Fan de mode, Kanye West enchaîne les collaborations prestigieuses. En 2009, il crée une paire de sneakers pour Louis Vuitton et le modèle «Air Yeezy» de Nike. Le rappeur a également signé deux collections pour A.P.C., en 2013 et 2014. Dans la foulée, il dévoile sa première ligne avec Adidas lors de la Fashion Week new-yorkaise. La «Yeezy Boost» de Kanye West est même devenue un classique du catalogue de la marque aux trois bandes.Elle a été récompenséepar Footwear News en étant élue chaussure de l’année.

Rihanna pour Puma et River Island

Réputée pour son sens du style, Rihanna se lance dans la mode en 2011, avec une collection capsule pour Armani. En 2013, River Island l'engage en tant que designer. La Barbadienne signe plusieurs pièces pour la griffe britannique. Depuis 2014, la chanteuse collabore avec Puma. Le succès est au rendez-vous. Chaque nouveau modèle de chaussures de la gamme Fenty X Puma est en rupture de stock dès le jour de leur sortie officielle.

Pharrell Williams pour Louis Vuitton, Moncler et G-Star

En 2005, Pharrell Williams a cofondé les marques Billionaire Boys Club et Ice Cream Footwear. Trois ans plus tard, le rappeur et producteur américain participe à la création d'une ligne de bijoux baptisée «Blason» pour Louis Vuitton. Il joue ensuite les designers pour Moncler. De cette collaboration naissent des doudounes en 2010 et des lunettes en 2013. Depuis février 2016, le chanteur est copropriétaire de G-Star et également «Directeur de l'imagination» de la marque néerlandaise.

Gwen Stefani avec L.A.M.B. ET Harajuku Lovers

Véritable icône de mode, Gwen Stefani a lancé L.A.M.B (Love, Angel, Music, Baby) en 2003. La marque cartonne et la chanteuse gagne rapidement son ticket d'entrée pour la Fashion Week new-yorkaise. L'ex-leader du groupe No Doubt n'en reste pas là et décide de créer, en 2005, Harajuku Lovers, des vêtements pour femmes inspirés de la culture japonaise. Une griffe qu'elle a depuis étoffée avec une ligne pour enfants.

Beyoncé avec «Ivy Park» pour Zalando et Topshop

Business woman dans l'âme, Beyoncé décide de s'essayer au stylisme en 2012. Avec sa mère, Tina Knowles, elle crée House of Dereon. Les critiques à l’égard de la marque sont mauvaises et les ventes ne décollent pas. Malgré l'échec, la chanteuse retente l'expérience en 2016 avec une collection streetwear baptisée «Ivy Park» en collaboration avec Zalando et Topshop. Un pari judicieux puisque les pièces imaginées par Queen B cartonnent cette fois-ci, notamment grâce aux nombreux teasersque l’artiste a publié sur son compte Instagram.