Le -
modifié le -

Justin Timberlake revient au cinéma !

© copyright getty

Le chanteur a évoqué son rôle dans le dernier film des frères Coen. D’après lui, pour une fois, il n’a pas eu à choisir entre la musique et le cinéma.

Malgré deux disques sortis cette année, Justin Timberlake a eu le temps de s’illustrer au cinéma. Après « Players », on a pu le voir dans le nouveau film des frères Coen, « Inside Llewyn Davis », qui s’est fait unanimement porté par la critique après son passage à Cannes cette année. Justin Timberlake y interprète un chanteur de folk très commercial, et le morceau « Please Mr. Kennedy » qu’il entonne dans le film est un joyau de comédie. Il a particulièrement apprécié l’expérience puisqu’en plus de tourner sous la direction de deux des cinéastes les plus respectés de l’industrie, il a pu s’adonner à ses deux activités favorites.

« C’est la première fois que je peux faire plein de choses que j’adore faire en même temps, a expliqué Justin Timberlake à Billboard. J’ai toujours voulu écrire, chanter et jouer et rassembler tout ça. » Alors que la presse et les fans ont tendance à le ranger dans un case ou une autre, il avoue lui-même qu’il aurait bien dû mal à dire où il se place lui-même. « Je sais même pas ce que je suis, mec », a-t-il confié en rigolant.

Adoubé par T Bone Burnett

La légende du folk, T Bone Burnett, a supervisé la bande originale de « Inside Llewyn Davis ». Il a notamment co-écrit la désormais célèbre « Please Mr. Kennedy », et il n’a jamais douté de la capacité de Justin Timberlake à la chanter, bien que ce qu’il chante aujourd’hui soit assez éloigné de ce morceau volontairement vieillot. « Il vient de Memphis, a déclaré le producteur mythique. C’est un chanteur de R&B, en gros. Mais il a une voix magnifique, une tonalité incroyable, et il peut chanter ce qu’il veut. Une chanson est une chanson. » Par ailleurs, Justin Timberlake a aussi participé à l’écriture du morceau. D’après T Bone Burnett, il y a insufflé « du sexe et du swing ».

Les deux musiciens sont allés acheter une guitare dans une boutique de la San Fernando Valley et il n’en a pas fallu plus à Justin Timberlake pour se lancer. « J’ai juste commencé à gratter quelques accords, un peu à la manière de ”Surfin’ Safari” des Beach Boys, ou un morceau des Coasters, a expliqué le chanteur de "The 20/20 Experience". C’était un de ces moments où les répliques collaient tellement bien à la mélodie. On a un peu écrit le morceau au fond de cette boutique de guitares. » Et qui sait ? Peut-être que ce film lui apportera quelques récompenses lors de la prochaine saison de remises de prix...

© Cover Media

Justin Timberlake - Tko