Le -
modifié le -

Justin Bieber se compare à Jay-Z

© Cover Media

Le point commun entre les deux stars ? Ils ne se soucient pas de l'opinion d'autrui, comme le souligne le jeune chanteur de 19 ans dans Teen Vogue.

Interrogé dans le numéro de mai du magazine Teen Vogue, Justin Bieber a fait part de son souhait de ne commenter ou justifier aucune spéculation lue dans les médias à son sujet. Voilà un moment maintenant que le chanteur fait la une des tabloïds qui l’épinglent à chacune de ses prétendues frasques mais, du haut de ses 19 ans, le jeune homme a préféré s’inspirer de la sagesse de son aîné le rappeur Jay-Z plutôt que de répondre à chacune de ces rumeurs.

« Vous vous souvenez quand Cam’ron avait dénigré Jay-Z ? Jay-Z n’avait même pas répondu, a-t-il expliqué en faisant référence à l’album “Killa Season” de Cam’ron dans lequel il critiquait son collègue dans plusieurs titres. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Parce qu’il est Jay-Z. » Ainsi, peu importe ce qu’on raconte à son propos dans les journaux, Justin Bieber continue à garder la tête haute. « Je sais qui je suis et je contrôle très bien les choses », a-t-il assuré.

Rester optimiste

Justin parvient à maintenir le cap en se concentrant sur son activité sur les réseaux sociaux où les Beliebers lui vouent un soutien sans faille. « Mon compte Twitter est vraiment bien, j’ai tellement de fans que je vois rarement un méchant tweet, a-t-il confié. Je ne lis pas les commentaires YouTube parce que ceux-ci peuvent vous rendre plutôt tristes. Je vois tellement de choses sur Internet. Parfois, j’ai juste envie d’aller sur Twitter et de m’en prendre aux gens. Puis j’y réfléchis à deux fois. Si quelqu’un dit du mal de moi, je rendrai cette personne plus célèbre en la tweetant. »

Outre ses fans, Justin Bieber peut de toute façon compter sur l’amour de ses proches, mais aussi des autres célébrités qui n’hésitent pas à le défendre dans les médias. Récemment, Chris Brown avait d’ailleurs souligné dans l’émission de radio américaine « The Breakfast Club », l’âge de la star en précisant que c’était un adolescent et un être humain avant d’être un artiste. « Je prie pour lui, je prie pour moi », avait-il conclu.