Le -
modifié le -

Justin Bieber : condamné par la justice américaine!

© Cover Media

Après une voiture emboutie et un début de bagarre en août dernier, le chanteur est passé devant les tribunaux américain. La fin des ennuis pour Justin ?

Justin Bieber explique depuis peu qu’il regrette certains agissements qui l’année dernière avaient fait couler beaucoup d’encre. Son comportement turbulent lui avait porté préjudice, tant à un niveau personnel que public, et aujourd’hui, un nouveau verdict va lui permettre de laisser derrière lui son attitude de bad boy. En l’occurrence, il vient d’écoper d’une simple amende de 750$ (670€) pour conduite dangereuse. En août dernier, alors qu’il se la coulait douce avec Selena Gomez dans sa ville de Stratford, au Canada, un paparazzi l’avait forcé à emboutir son minivan avec son 4x4. S’en était suivie une altercation qui elle, a abouti à un non lieu.

Pour ce qui est du carambolage, en se montrant particulièrement coopérant et plaidant coupable, le Biebs a fini par s’en tirer à bon compte, non sans une petite remontrance du juge. « La leçon à tirer de tout ça, c’est qu’à l’avenir, vous devriez réfléchir un peu avant d’agir », a-t-il déclaré à la lecture du verdict.

Un nouveau départ

Cette dernière affaire aura servi de leçon à Justin Bieber, qui depuis ce dernier accro, semble se tenir à carreau. Revigoré depuis le début de l’année, il semble bien déterminé à laisser ce passé désobligeant derrière lui. Une année qu’il avoue lui-même avoir été bien chaotique, mais d’après lui, nécessaire.

« Je me rebellais un peu. J’étais de plus en plus arrogant. Personne ne me rappelait à l’ordre. J’ai pris du recul et je me suis déçu. Les erreurs servent à ça. Il faut savoir dire, ”Désolé si je vous ai laissés tomber”. Je veux être honnête et expliquer aux gens que ces erreurs ne me représentent pas. Je fais vraiment attention aux gens. J’ai besoin d’avoir des relations saines avec des gens en qui j’ai confiance. Des gens à qui je peux tout dire sans être jugé », a-t-il déclaré récemment à Seventeen Magazine.

© Cover Media