Le -
modifié le -

Capricieuse, Jennifer Lopez ?

© Cover Media

D'après le New York Post, la chanteuse se serait montrée trop exigeante envers les organisateurs d'un grand événement sportif indien. Ceux-ci ont donc décidé de la remplacer...

Les médias avaient déjà rapporté le goût de Jennifer Lopez pour les loges immaculées et fleurs blanches, petites fantaisies de tournée parmi d'autres au pays des stars. Mais celle qui a toujours prétendu rester « Jenny from the Block » se serait avérée une véritable diva face aux organisateurs de Pepsi Indian Premier League, grand championnat de cricket dont elle devait animer la cérémonie d'ouverture ce mardi 2 avril au Salt Lake Stadium, en Inde.

Une source a rapporté au New York Post que son manager Benny Medina aurait réclamé un jet privé et de nombreuses chambres d'hôtels pour elle et son entourage comprenant notamment ses stylistes, assistant et un chef personnel. Une délicate mais sans doute trop folle attention envers ses proches que les organisateurs ont refusé à J-Lo, préférant la remplacer par son ami Pitbull. « C'était une décision idiote de sa part puisque la popularité de cet événement est énorme. C'est comme la mi-temps du Super Bowl. L'an dernier, il y a eu 56 millions de téléspectateurs », a déclaré la source.

Diva attitude ou problème d'agenda ?

Depuis, un porte-parole de Jennifer Lopez a souhaité mettre les choses au clair en expliquant que la chanteuse avait été contrainte de refuser l'offre des organisateurs car « la date ne correspondait pas à son emploi du temps puisque Jennifer est actuellement en studio pour son album qui sortira durant l'été ». Et en effet, samedi encore, J-Lo était en train de peaufiner son prochain opus. « Nuit tardive au studio... En train de lire quelques tweets de mes #LOVERS pour m'encourager... :) #LOVE #Album10 #Profitez », a-t-elle posté sur son compte Twitter.

Ce nouveau disque produit par RedOne a d'ores et déjà été décrit par le célèbre producteur en novembre dernier comme « urbain/hip-hop » avec « des choses plus commerciales comme ce qu'elle a fait avec Ja Rule » mais aussi « de la dance, du rythme et des sons latins ».