Le -
modifié le -

Jena Lee : joie et angoisse autour du second album

La jeune chanteuse française, qu’on a rapidement associée au style emo-R&B dès ses débuts, nous fait découvrir son second album cette semaine. Ses joies et ses craintes, les featurings d’Orelsan ou du groupe Eskemo, Jena Lee s’est confié à NRJ.fr…

Jena Lee - Ma référence Christophe Hulin
Ma Référence est aussi sa préférence. Jena Lee ne le cache pas : son second album lui ressemble plus et correspond parfaitement à ses aspirations musicales.  Sorti ce lundi 8 novembre, Ma référence montre un aspect plus joyeux de celle qu’on a très vite cataloguée dans le registre emo- R&B, à la frontière entre riffs de guitare et textes à fleur de peau sur le mal-être des ado. Une sorte d’Evanescence à la française, combinant les mélodies d’un rock « dark » aux arrangements d’un R&B urbain romantique.

Les vieux démons demeurent

Ne nous y trompons pas pour autant. Si Jena Lee dévoile une facette plus lumineuse et décalée de sa personnalité avec un titre tel que US Boy (1er single officiel qui a bénéficié de la collaboration du producteur américain J.R. Rotem), des chansons comme En détresse ou L’ombre et la lumière prouvent que l’artiste garde cette fragilité et part de doute qui font sa force.

« Il y a toujours cette peur de ne pas durer, que le public n’apprécie pas autant cet album que le précédent », confiait-elle à NRJ.fr. Pourtant, Ma référence a été conçu en 1 an là où Vous remercier (Novembre 2009) avait mijoté pendant 5 ans sur le feu. Signe que Jena Lee est aussi une auteur-compositrice-interprète pleine de ressources… et d’une efficacité redoutable.

Orelsan, JLB, Eskemo…

Derrière la réalisation de ce second opus : Bustafunk, qui avait déjà officié sur Vous remercier. Côté « invités », on retrouve Orelsan sur le titre Je rêve en enfer. « Lâche-toi pour le texte » lui avait réclamé Jena Lee qui aura tout de même mis 3 ans à convaincre le rappeur de venir poser sa voix sur une des ses compos. Un résultat à la hauteur de ses espérances ! JLB des PZK fait aussi son apparition sur Je m’ennui alors que Eternise moi a vu le jour sur une plage à Biarritz avec le groupe local Eskemo.

Les concerts s’enchaînent

Si la mélancolie demeure sur cette nouvelle production et si l’anxiété plane encore autour de la sortie de Ma référence (rappelons que Vous remercier s’était vendu à plus de 200 000 exemplaires), Jena Lee garde le cap vers son rêve le plus cher : continuer à écrire et chanter.

Attendez-vous également à des concerts plus énergiques avec sa bande de « métalleux » à ses côtés. L’album est plus rock, les live le seront d’autant plus. « Une façon de communiquer plus facilement avec le public » selon elle.
A juger sur sa tournée qui se poursuit actuellement jusqu’en mai 2011.

Toutes les dates et résa par ici !


Christophe Hulin