Biographie Jay Z

Né(e) le 4 décembre 1969, Brooklyn, New York, Etats-Unis

Genre musical: Hip Hop/Rap, Hip Hop/Rap

Jay Z © MDD

Pages officielles

Né dans les bas fonds de New York, Jay Z est avec Nas l'un des rappeurs américains les populaires de la côte Est.

Après avoir été plusieurs années à la tête de Def Jam Recordings, la plus prestigieuse maison de production de hip-hop, il a également créé son propre label, Roc Nation.

Biographie

Jay Z (Shawn Corey Carter à l'état civil) est né le 4 décembre 1969 à New York (Brooklyn). Il a été élevé par sa mère et ses trois grands frères. Avec le rappeur new-yorkais Notorious B.I.G., il baigne depuis l'âge de 16 ans dans le milieu des dealers de Brooklyn.

Mais à partir de 1992, Jay Z décide de se consacrer sérieusement au hip-hop. Grâce au soutien sans faille de Notorious B.I.G. mais aussi de Puff Daddy, il fonde avec Damon Dash en 1995 Roc-A-Fella, une maison de production promise à un grand avenir. En 1996, son premier disque, « Reasonable Doubt », le propulse dans le peloton de tête des meilleurs rappeurs de la côte Est.

Après l'assassinat de Notorious B.I.G. en 1997, Jay Z compose une trilogie où il dévoile son passé de dealer de crack. Si son premier volume « In The Lifetime » en 1997 passe inaperçu, le second volet « Hard Knock Life » en 1998 se vend à plus de cinq millions d'exemplaires. Jay Z conclut sa trilogie en 1999 par « Life & Times », récompensé comme son précédent opus par le Grammy Award du Meilleur album de rap.


Le roi de New York

Devenu une figure majeure de la scène hip-hop, "The King of New York" s'en prend directement dans son opus« The Blueprint » au rappeur Nas, son principal rival.

En 2002, Jay Z signe un double album, « The Blueprint: The Gift & The Curse ». On y retrouve « 03 Bonnie & Clyde », duo avec la chanteuse Beyoncé qui sera bientôt suivi du featuring « Crazy In Love ». Un morceau prémonitoire puisque le 4 avril 2008, les deux artistes se promettent fidélité au cours d’un mariage qui donnera naissance, plus tard, à une première petite fille prénommée Blue Ivy en janvier 2012. Beyoncé et Shawn Carter forment à ce jour l’un des couples les plus puissants de la planète...


Il promet d’arrêter la musique, mais…

En 2003, Jay Z annonce qu'il quittera la scène rap après avoir enregistré « The Black Album ». Il donne même un concert d'adieu au Madison Square Garden. En janvier 2005, il prend la tête de Def Jam Recordings, l'un des plus importants labels de hip-hop. Ce qui ne l'empêche pas de publier en 2006 « Kingdom Come », son dixième opus.

En novembre 2007, il sort « American Gangster », un album inspiré par le film de Ridley Scott, l'équivalent d'une BO non officielle. L’année suivante, il quitte son poste de président du label Def Jam et crée Roc Nation, filiale sur laquelle sont notamment signés Rihanna, Rita Ora ou encore J.Cole. En février 2013, il créera même la division Roc Nation Sports, consacrées aux athlètes.

Le rappeur de Brooklyn revient sur le devant de la scène en septembre 2009 avec « The Blueprint 3 » qui marque la fin de la trilogie « The Blueprint » lancée en septembre 2001. Au menu : des featurings avec entre autres Rihanna, Kanye West, Kid Cudi ou Alicia Keys . Dès sa 1ère semaine de commercialisation, l'album se vend à quelques 456 000 copies aux Etats-Unis, permettant à Jay Z de battre le record d'Elvis Presley. Le producteur et musicien a en effet réussi à atteindre à 11 reprises la 1ère place du Billboard 200 de l'autre côté de l'Atlantique. 


« Watch The Throne »

Après la sortie de la compilation « The Hits Collection Volume 1 » en 2010, c’est un autre exploit que réalise Jay Z l’été 2011, en s’associant avec son ami Kanye West sur l’album « Watch The Throne ». Ce projet commun s’écoulera à plus de 2,6 millions de copies dans le monde et aux Etats-Unis, il raflera même à Coldplay le titre de l’album téléchargé le plus rapidement sur iTunes en une semaine avec 290 000 exemplaires vendus, record qui fut finalement battu quelques mois plus tard par Lil Wayne et « Carter »

Enrichi par ses nombreuses collaborations et son nouveau statut de papa acquis en 2012, Jay Z sort un douzième album début juillet 2013. Intitulé « Magna Carta… Holy Grail », ce disque compte une participation de Justin Timberlake.

Inversement, le rappeur a posé sur chacun des deux volumes de la « 20/20 Experience » du chanteur et c’est donc tout naturellement que les deux collègues ont décidé de parcourir les routes des Etats-Unis ensemble, le temps d’une tournée estivale baptisée « Legends of the Summer ». C’est ensuite en solo que Jay Z se produit aux quatre coins du monde dès l’automne 2013.

+