Le -
modifié le -

Indochine objectif 2009 !

© Getty Image

Vendredi dernier au Collège des Bernardins à Paris, Nicola Sirkis et les autres membres du groupe ont révélé de nombreuses informations sur l'année 2009.

Commencé il y a un an et demi dans une campagne normande, le onzième album studio d'Indochine, dont le titre sera dévoilé plus tard, sortira le 9 mars 2009. C'est dans la nuit du 4 novembre, "une belle date", selon Nicola, que la touche finale a été apportée à ce nouvel opus "plus pop dans les sonorités et moins produit qu'Alice & June, dans le sens moins de pistes au mixage, donc plus brut".
 
Le disque compte pour le moment 18 titres, mais selon Nicola, au final, il devrait en compter 14 ou 15. Le choix n'a pas encore été fait, c'est trop récent.

On recense peu de collaborations sur cet album non conceptuel auquel tous les musiciens ont participé : Suzanne du groupe Pravda chante en duo sur le titre "Un ange à ma table", "Chloé Delaume" a écrit "Les Aubes sont mortes" et "Coming Soon", la petite révélation de l'année pour Nicola (B.O. du film "Juno"), a écrit la version anglaise d'un des titres.  
 
Même s'il n'y a pas de thématique, le leader du groupe raconte que l'écriture a pris sa source dans la lettre de rupture qu'à reçu l'artiste Sophie Calle.

Les vies bouleversées, les déchirures, les séparations traversent donc les nouvelles chansons. Parmi les nouveau morceaux on peut citer : "Go Rimbaud Go",  "Le Dernier jour", "Le Grand Soir", "Le Lac".  
 
Indochine a annoncé également une tournée qui débutera en octobre 2009 par Rouen le 6 octobre et qui s'achèvera le 26 juin 2010 au Stade de France. Date finale mais pas fin du groupe ? "A l'inverse de nos collègues, nous ne spéculons pas là-dessus.

C'est la dernière date de la tournée". Toujours soucieux de son public, la formation a négocié un prix unique pour la tournée de 35 euros. Et pour le Stade de France, c'est du jamais vu, les places iront de 40 à 60 euros. "Ce sera le concert de rock le moins cher de toute l'histoire du Stade de France".  
 
Quand on veut, on peut ! "C'est possible de vouloir gagner moins d'argent et de ne pas prendre les gens pour des cons. C'est une question de respect pour notre public qui nous suit depuis des années", ajoute Nicola, concernant le prix des places.
 
Mais attention, "ce ne sera pas non plus un spectacle au rabais. On va travailler sur la taille des écrans, l'image et il y aura sans doute deux scènes dont une centrale". Pas d'arrivée en hélicoptère, ni pyrotechnie, ni danseurs prévus au programme.  
 
Pour la sortie de l'album, ne vous attendez pas à des opérations spéciales. "On sortira le disque comme des vieux, comme nous sommes, par les voies normales". Nicola souhaiterait que les gens retournent dans les magasins, "que l'on respecte la profession de vendeur de disque".  
 
Le single n'a pas encore été choisi, "les morceaux sont tellement variés, qu'il est délicat de résumer l'ensemble à un titre". Mais ce qui est certain c'est qu'il sortira le 10 décembre. Par ailleurs, comme pour "Alice & June", des concerts secrets pourraient avoir lieu même si rien n'est décidé. "Mais ça va nous démanger", confirme Nicola Sirkis.  
 
Comme sur l'affiche, Indochine se met à nu sur ce nouvel album. Ce qui n'est pas au goût de tout le monde. L'affiche a en effet été censurée par le site Google. Mais le plus drôle, c'est que le groupe a été censuré par un robot ! En effet, pour chaque achat d'espace publicitaire, un robot aux Etats-Unis analyse le contenu, et Nicola et Boris à poil ce n'est pas passé du tout !