Biographie Indochine

Né(e) le 30 novembre 1980, France

Genre musical: Rock, Pop

Indochine © Columbia Records

Indochine,groupe phare des années 80, a su relancé sa notoriété avec le single "J'ai demandé à la lune", tiré de l'album "Paradize" en 2002, et redonne à ce groupe mythique, tendance new wave, une nouvelle jeunesse. Indochine continue à composer. La formation s'impose en 2009 avec l'opus « La République des Meteors ».

En 2013, Indochine dévoile « Black City Parade », suivi d’une tournée en trois parties. En septembre 2014, Nicola Sirkis annonce la création de son propre label, Indochine Records, sur lequel sort le live de leur dernière tournée, « Black City Tour ».

Biographie

Un carton pour Indochine

En 1982, Indochine explose avec le mini-album « L'Aventurier ». Le single éponyme fait un véritable carton : plus de 700 000 exemplaires sont vendus durant l'été 1983. Le groupe, qui assure les premières parties de Taxi Girl et de Depeche Mode, suscite à chacune de ses prestations scéniques un engouement considérable.

Composé des charismatiques jumeaux Sirkis (Nicola et Stéphane) et de Dominique Nicolas et Dimitri Bodianski, Indochine reçoit cette même année la récompense rock du moment : le très convoité Bus d'acier. Sort ensuite l'album « Le Péril Jaune » avec les titres phares « Miss Paramount » et « Kao Bang ». Indochine commence alors une grande tournée hexagonale après un très remarqué passage à l'Olympia.


Les tubes « Canary Bay » et « Salombo »

Le nouvel opus sobrement intitulé « 3 » (1985) surfe sur la vague du succès. Sa vente massive (800 000 albums écoulés) assure aux chansons, aujourd'hui cultes, « 3e sexe », « Canary Bay », « Salombo » et «Trois nuits par semaine», un enthousiasme qui dépasse les frontières françaises. C’est la consécration absolue avec la réalisation du clip du titre «Tes yeux Noirs» par Serge Gainsbourg.

L'Europe entière danse sur le rock gothico-pop d'Indochine que de nombreux détracteurs commencent à railler soutenant que la voix du chanteur n'est pas toujours très juste et qu'Indochine a tout pompé sur The Cure. On les attend désormais au tournant.


Mauvais retour pour « 7000 danses »

En 1987, l'album « 7000 danses » débarque en fanfare mais ne convainc pas. Indochine sent que le vent tourne, Dimitri Bodianski s'efface du paysage et souhaite prendre du recul avec le groupe. Les sorties des albums suivants, « Le baiser » (1990) et « Un jour dans notre vie » (1993), ne changent rien à la donne.

« Le birthday album » (1991) célébrant les dix ans d'existence du groupe et regroupant 18 titres essentiels et un inédit, rencontre l'intérêt du public. Mais la série noire continue avec le décès de Stéphane Sirkis atteint d'une hépatite fulgurante alors que l'enregistrement de l'album « Dancetaria » débute. Son frère Nicola se demande alors si cela vaut la peine de continuer.


Mickey 3D et Gérard Manset à la rescousse

En 2002, tout change cependant pour le groupe. Cette année-là sort l’album « Paradize » comportant 15 nouveaux titres concoctés par Mickey 3D, Gérard Manset et Jean-Louis Murat.

Gareth Jones, entre autres producteur de Depeche Mode, en assure le mixage et les arrangements. Le premier single extrait, « J'ai demandé à la lune », ressuscite enfin le groupe qui joue à nouveau à guichets fermés.


La revanche d' Indochine

En 2005, le 10e album studio d'Indochine, « Alice et June », donne à Nicola Sirkis, chanteur au look de teenager gothique et seul rescapé de la formation initiale, une jolie revanche. L'album se vend moins bien que le précédent mais réussit à réunir plus de 600 000 spectateurs sur la tournée « Alice & June Tour », en un peu plus d'un an.

Quatre ans plus tard, en mars 2009, l'opus « La République des Meteors » voit le jour et confirme la bonne santé du groupe qui s'offre un Stade de France devant 80 000 spectateurs le 26 juin 2010. Une première pour une formation française dans l'enceinte du stade situé à Saint-Denis. Le concert fait même l’objet d’un DVD, « Putain de stade », en janvier 2011, une sortie rapidement certifiée double disque de platine. Après avoir rassemblé plus de 800 000 fans, le « Meteor Tour » se voit succédé par le « Meteor Club Tour », le temps de 6 représentations en club.

L’année se poursuit avec une Victoire d’Honneur décernée aux Victoires de la Musique, trophée que Nicola Sirkis remet à une personne du public afin de symboliser le lien qui unit le groupe à leurs fans depuis les débuts.

Le cœur sur la main, les musiciens font une fois de plus preuve d’une grande humanité en enregistrant avec la chanteuse japonaise Amwe le titre « Un ange à ma table » en version japonaise, afin de venir en aide aux victimes du séisme et tsunami survenus au Japon en mars 2011. La vente des singles, épuisés en moins de 24 heures, permet à Indochine de faire un don de plus de 12 000€ à la Croix-Rouge.

Enfin, en septembre, Indochine fête ses 30 ans en présentant un site officiel flambant neuf et en annonçant la préparation d’un douzième album studio. Pour faire patienter son public, le groupe sort en février 2012 «Paradize+10», une réédition remasterisée de «Paradize» qui souffle alors sa dixième bougie, et organise deux concerts inédits au Zénith de Paris.


« Black City Tour »

Un an plus tard, Indochine dévoile le douzième album studio tant attendu, « Black City Parade », qui les emmène sur les routes dix jours à peine après sa sortie. La tournée se joue à guichets fermés et se compose de trois parties : le « Black City Tour 1 », qui parcourt des salles de petite et moyenne capacités, le « Black City Tour 2 », consacré aux Zénith et plus grandes salles, le niveau 3 étant bien entendu le Stade de France, réinvesti pour deux dates en juin 2013. Filmés, ces deux shows font ensuite l’objet d’un documentaire, « Rendez-vous au Stade de France », diffusé sur France 2 au mois de juillet. En parallèle, l’album devient double disque de platine.

Leur passage dans la ville de Bruxelles au cours de leur tournée a bénéficié d’une captation et est proposé en CD/DVD/Blu-Ray en décembre 2014 sous le titre « Black City Tour ». Cet album live est la première production à sortir via Indochine Records, le tout nouveau label fondé par Nicola Sirkis. Indochine Records devrait également lancer de nouveaux artistes, mais aussi regrouper toute l’œuvre d’Indochine depuis 33 ans, ainsi que leur prochain album dont la sortie pourrait avoir lieu en 2016.

+