Le -
modifié le -

G-Eazy: «Mon voisin est un acteur connu. Il ne m’aime pas beaucoup»

© NRJ

Le rappeur originaire de Californie s'est révélé avec son hit «Me Myself & I». Invité dans les studios d'NRJ, il s'est confié sur sa musique et son nouveau statut.

Quel message veux-tu faire passer dans ta chanson «Me, Myself & I»?

Le message derrière ce titre est juste d’avoir confiance en soi. Tu n’as besoin de personne à part de toi-même. Pour moi cela à avoir avec la dualité de la célébrité en vivant à Hollywood en Californie, tu entends beaucoup de choses sur ce qui se passe quand tu as du succès. Les gens te traitent différemment, des faux amis t’entourent et te portent toute cette attention pour pleins de raisons différentes. Il y a des gens autour de toi qui tiennent à toi et d’autres qui veulent seulement être sous le feu des projecteurs. Mais à la fin de la journée, tu restes qui tu es et il te reste toujours ta musique.

Comment as-tu concilié ta vie étudiante et le début de ta carrière ?

Oui, c’est vrai que j’étais à l’école et je jouais de la musique en même temps. Mais vous savez, il y a toujours 24 heures dans une journée et ce que tu fais pendant ce temps, c’est toi qui gère. Il y en a qui préfère juste sortir, parler, aller à des fêtes, avoir une vie sociale. D’autres, passent tout leur temps concentré sur l’école et d’autres s’assoient et lisent. Tandis que moi, j’utilisais chaque minute de libre que j’avais, en studio pour travailler sur ma musique. Je n’ai jamais été bon à l’école et là où je me suis le plus investi c’est ma musique.

Une anecdote sur cette période de ta vie?

Oui, j’étais encore à l’école, je me souviens mais j’étais aussi en tournée donc la plupart de mes profs m’envoyaient des mails où je rendais mon travail et eux m’en donnaient. Un de mes profs m’a dit, si tu rates encore un cours tu vas rater tout ton semestre. Je n’ai pas eu le choix que d’arrêter la tournée et retourner à l’école pour ne pas mettre en péril mon année.

Tu dis que le succès a scindé ta personnalité en deux. Peux-tu l’expliquer?

Oui je pense que c’est comme tous ceux qui vont travailler et ensuite ils rentrent chez eux. Sauf que je ne rentre jamais vraiment du travail, je n’ai pas à enlever l’uniforme. Je pense que c’est la nature humaine d’avoir ces deux cotés donc, je scinde juste ma personnalité en deux: Gerald Earl Gillum et G-Eazy.

G-Eazy: «Mon voisin est un acteur connu. Il ne m’aime pas beaucoup»

G-Eazy: «Mon voisin est un acteur connu. Il ne m’aime pas beaucoup»

Maintenant ta vie a beaucoup changé, n’est-ce pas?

Oui là aussi il y a une dualité et si tu ne fais pas attention tu peux perdre pied et le contact avec les gens quand tu rentres chez toi. Ceux que tu aimes, tes amis, ta famille et la vie qu’eux mènent. Je suis à Paris maintenant, une des plus belles villes du monde et depuis que je suis ici, je n’ai pas eu assez de temps pour aller dans un musée ou voir la tour Eiffel. Et juste après avoir posé ce micro, je pars pour Berlin, une autre très belle ville et ensuite je pars à Londres et à Las Vegas et le jour d’après je suis à Los Angeles.

A Hollywood, j’ai entendu dire que tu avais des problèmes de voisinage. Peux-tu nous en parler?

Mon voisin est un acteur connu. Il ne m’aime pas beaucoup, je fais beaucoup de bruits quand je travaille dans mon studio chez moi ou quand j’invite des gens pour une petite soirée et il n’aime pas le bruit donc il appelle les flics souvent…

Un rappeur à Hollywood, c’est surprenant?

Tous les rappeurs, on commence à avoir du succès et on quitte nos villes pour aller à Los Angeles, je trouve ça triste…