Le -
modifié le -

Fifth Harmony : «On mentirait si on disait que c’est le paradis»

© Cover Media

Les Fifth Harmony font la une du magazine Latina. Pas de langue de bois en interview, les cinq filles confient que cette aventure ne durera pas toute la vie...

Être un girls-band ultra célèbre dans le monde ce n’est pas toujours facile, même pour les Fifth Harmony. Ally Brooke Hernandez, Normani Kordei, Lauren Jauregui, Camila Cabello et Dinah Jane Hansen font la couverture du nouveau magazine Latina toutes habillées avec un manteau avec de la fourrure de couleur différente.

Dans les pages intérieures, les cinq stars ne mentent pas : la vie dans un girls-band n’est pas rose tous les jours. « On mentirait si on disait que c’est le paradis, qu’on est toutes tombées d’accord sur la track-list de l’album et le son et le traitement des clips, ce qui arrive souvent pour les groupes qui ont grandi ensemble. Pour les groupes fabriqués, c’est plus dur », explique Camila Cabello.

Le bon côté des choses pour Fifth Harmony

La chanteuse tient tellement à être honnête avec ses fans, que quand le magazine lui demande si elle s’attend à ce que son groupe créé pendant le X Factor il y a trois ans se sépare, elle répond : « Honnêtement, je pense que c’est le cas pour chacune d’entre nous ». Qu’on se rassure, hors de question pour autant de tout arrêter demain.

Les Fifth Harmony sont même récemment rentrées en studio pour préparer un nouvel album ! D’ailleurs malgré la pression et les petites tensions, il y a aussi beaucoup de bon. « Le truc cool c’est qu’on se permet les unes les autres de faire notre propre truc dans ce truc. Je pense que c’est sain parce que sinon, personnellement, je deviendrais folle », ajoute Camila Cabello.

©Cover Media