Le -
modifié le -

Enrique Iglesias : avec Pitbull et Jennifer Lopez pour la Coupe du Monde !

© copyright getty

Le chanteur a dévoilé qu’il collaborerait avec Pitbull sur l’hymne de la Coupe du Monde de Football 2014. Le morceau convoque déjà Jennifer Lopez et Claudia Leitte.

Enrique Iglesias va secouer la Coupe du Monde 2014 en collaborant à l’hymne de l’événement. Il y a quatre ans, c’est Shakira qui avait fait danser le monde entier avec son tube « Waka Waka », qui avait inondé les terrains d’Afrique du Sud. Cette année, le Brésil dansera au son du morceau « We Are One » de Pittbull, sur lequel le chanteur a déjà convié Jennifer Lopez et Claudia Leitte. Mais ce week-end, Enrique Iglesias a déclaré qu’il rejoindrait lui aussi le petit groupe pour entonner l’hymne qui devrait résonner bien au-delà des frontières brésiliennes.

« Je suis un gros fan de foot et je ne devrais pas dire ça, mais je me suis dit, ”[Pitbull] ne peut pas chanter ça, il est américano cubain, il ne regarde pas le foot”, a-t-il déclaré sur les ondes britanniques. Bon sang je serais prêt à tout pour participer à la Coupe du Monde. » De fait, quand Pitbull lui a fait écouter le morceau, Enrique Iglesias s’est senti obligé d’y participer. « Il m’a fait écouter le morceau, et il était bien alors je lui ai demandé, ”Vas-y, laisse moi enregistrer un petit truc dessus”, juste pour que je puisse dire que j’ai participé à la Coupe du Monde, a-t-il continué. Alors on a fait ça vite fait, pour rigoler. »

Enrique Iglesias à la rescousse

A côté de ça, le chanteur de « I’m A Freak » a tenu a défendre Justin Bieber, alors que le jeune Canadien traverse une bien mauvaise passe. Pour Enrique Iglesias, il ne s’agit que d’un mauvais moment à passer et il considère que si le chanteur de « Baby » se fait si régulièrement avoir, c’est qu’il est constamment scruté. A ses yeux, il ne fait rien de pire qu’un autre.

« Je trouve ça triste ce qui arrive à Justin Bieber… explique-t-il. Ecoutez, prenez n’importe quel adolescent, qui ne fait pas la course en bagnole ? Sérieusement, je n’arrêtais pas de le faire moi aussi. Le problème c’est qu’il vit sous surveillance et qu’il s’est fait toper. » Par ailleurs, le tombeur espagnol est plutôt optimiste quant à l’avenir de son cadet. « Je ne pense pas que ça ruinera sa carrière si vous me demandez mon avis. Tant que ça n’empire pas, tant qu’il ne tombe pas dans la drogue ou qu’il ne pète pas un câble. Mais je n’ai pas l’impression qu’il fasse plus de bêtises que n’importe quel adolescent », analyse sagement Enrique Iglesias.

© Cover Media

Enrique Iglesias - I'm A Freak Ft. Pitbull