Le -
modifié le -

Eminem se livre : The Way I Am

© NRJ

36 ans, c'est vieux pour un rappeur, la retraite approche ! A cet âge avancé, Eminem a décidé de nous gratifier de ses mémoires illustrés, intitulés "The Way I Am" (K&B Editeurs).

36 années de vie dont une bonne partie passée dans le monde du hip-hop, ce monde impitoyable dans lequel le jeune rappeur blanc de Detroit s'est imposé grâce à un flow et à des textes percutants. Plus de 250 photos souvent inédites accompagnent les différentes histoires et anecdotes révélées par la star.

Marshall Bruce Mathers III
(son vrai nom) se confie sur les moments clés de sa carrière. Les doutes qui l'envahissent lors de ses débuts dans les soirées de "battles" au Hip-Hop Shop de Detroit, ses premiers succès commerciaux et sa difficulté à gérer sa nouvelle notoriété.

Son enfance est également évoquée, aux côtés de sa mère dans les quartiers pauvres où les balles fusent, ce qui coûtera en 2006 la vie de son ami et mentor Proof, à qui est dédiée la préface du livre.

Des anecdotes venues de l'envers du décor, et qui nous aident à mieux comprendre l'essence de son oeuvre ainsi que les subtilités du milieu du rap. De plus, on trouve des images de nombreux manuscrits originaux, de paroles griffonnées anarchiquement sur un bout de papier. Des bouts de papiers qui valent aujourd'hui de l'or.

Un chapitre entier est consacré au projet "8 Mile", le film de Curtis Hanson dans lequel il tient le rôle principal, B-Rabbit. Loin d'être un film autobiographique, la vie d'Eminem se confond pourtant souvent avec celle du personnage incarné. Preuve supplémentaire de sa tendance à la schizophrénie revendiquée par ses différents avatars de rappeur (Slim Shady, Eminem, Marshall Mathers)

Mais ici, Eminem ne chante pas, et il dévoile une facette qu'on ignorait peut-être, celle d'un homme sensible dont l'existence est partagée entre la musique et sa vie de père de famille. Par une écriture simple, directe et efficace, soulignée par des photos de qualité, il nous invite à partager ses interrogations et ses certitudes si minces.

Un DVD est joint à l'ouvrage, contenant quelques images inédites d'avant-concert qui apportent peu au sujet. Ce n'est donc pas là le principal intérêt de cet ouvrage, dans l'ensemble très réussi. "The Way I Am" dévoile, en effet, un personnage attachant, sans tomber dans le pathos.

Il se révèle être aussi un document complet : on y trouve des informations inédites, des vérités et des mises au point sur un artiste parfois décrié, souvent adulé, mais qui ne laisse personne indifférent.