Le -
modifié le -

Eminem: «Revival» un album engagé contre l’Amérique de Trump

© Cover Media

Eminem n’aime pas l’Amérique de Trump et le fait savoir. Dans son album «Revival», il appelle les Américains à s’unir contre le racisme et l’incompétence.

Dans son neuvième et nouvel album «Revival», Eminem montre un nouveau visage : celui de l’artiste engagé contre la politique du président américain Trump. Pour le chanteur de 45 ans, qui a vendu le plus de disques de l’histoire du rap, l’heure est si grave qu’il a décidé de réagir avec ce qu’il sait le mieux faire: le rap. 

Lui, originaire du même milieu que ceux qui ont voté pour le candidat républicain, s’adresse à eux: «Il veut nous diviser!» Contre le danger que Trump fait courir à l’Amérique, il appelle à l’action et prédit que contre lui «il va réussir à nous unir».

Emimen a fait venir des stars de la pop pour l’épauler sur «Revival»

Eminem a décidé de frapper un grand coup et s’est entouré de stars, musiciens et chanteurs, connus aussi pour leur engagement. Beyoncé, Alicia Keys, Ed Sheeran, Pink, le rappeur new-yorkais Phresher sont donc à ses côtés pour réveiller l’Amérique. Et ça dépote! 

Si l’album commence, avec «Walk on Water», comme une ballade au piano avec la voix douce de Beyoncé, le rappeur reprend vite son flow nerveux et ses beats. Et présente ses excuses à sa femme et à sa fille.

©Cover Media