Le -
modifié le -

Eminem: retour sur ses chansons cultes

Un flow incisif, des textes percutants et de nombreuses mélodies devenus des classiques, Eminem a marqué le monde du hip-hop de son empreinte. Gros plan sur cinq morceaux incontournables de sa discographie.

«The Real Slim Shady» (2000)

Après avoir présenté au monde Slim Shady, son double maléfique, dans le hit «My Name Is» (1999), qui l’a révélé au grand public, Eminem se sert cette fois de son alter ego pour critiquer la pop trop commerciale de la fin des années 90. Le morceau extrait de l’album «The Marshall Mathers LP», sorti en mai 2000, a atteint la quatrième place des charts US et la première au Royaume-Uni.

«Stan», avec Dido (2000)

Également issu du désormais culte «Marshall Mathers LP», «Stan» fait partie des chansons qui ont marqué le début de la décennie. Considéré comme la signature sonore du rappeur, le hit poignant raconte l’histoire d’un fan obsédé par Eminem et leur relation épistolaire, qui se termine de façon tragique.

«Without Me» (2002)

Eminem avait mis la barre très haut avec son «Marshall Mathers LP» (2000) et son successeur «The Eminem Show», publié en mai 2002, a été à la hauteur des attentes. «Without Me», le premier extrait dans lequel le rappeur explique que tout était ennuyeux durant son absence est l’un de ses morceaux les plus réussis. Le hit a atteint la deuxième place du Billboard Hot 100 et celle de numéro 1 dans une quinzaine de pays.


«Lose Yourself» (2002)

Le single extrait de la B.O. du film « 8 Mile », sortie en octobre 2002, a squatté la première place du Billboard Hot 100 pendant 12 semaines consécutives.Acclamé par la critique, «Lose Yourself» a raflé une pluie de récompenses dont l’Oscar de la « meilleure chanson originale » en 2003, une première pour un morceau de rap, et deux Grammy Awards en 2004.


«The Monster», avec Rihanna (2013)

Il s’agit de la quatrième collaboration des deux artistes après «Love the Way You Lie» (2010), sa suite «Love the Way You Lie (Part II)» (2010), et «Numb» (2012). Cette fois encore, l’alchimie est au rendez-vous. Dans «The Monster», son duo avec Rihanna, Eminem doit faire face à ses démons intérieurs, et en particulier son alter ego Slim Shady, qui se trouve être le fameux monstre. Le morceau sombre et puissant, tiré du CD «The Marshall Mathers LP 2», publié en novembre 2013, est resté numéro 1 quatre semaines consécutives aux Etats-Unis.