Biographie Duck Sauce

Né(e) le 30 novembre 2008, New York, États Unis

Duck Sauce © CREASHORE

Duck Sauce concocte des sons disco house qui sentent bon l’air de New York, la ville d’origine de ce duo de choc. L’EP « Greatest hits », livré dans les bacs au mois de septembre 2009, marque le début de la collaboration entre 2 DJs qui n’ont qu’une chose en tête, faire vibrer les dancefloors.

Biographie

Les débuts de Duck Sauce

L’aventure de ce duo, qui fait le bonheur des pistes de danse, commence avec la rencontre de deux DJs déjà rompus à l’art de mettre l’ambiance. Très jeune, DJ A-Trak émoustille déjà les noctambules, en distillant des sons qui hésitent entre électro et hip hop, mais dont le résultat est toujours certain.

Il faut avoir essayé des morceaux comme l’énergique « Say whoa » pour s’en convaincre. Armand Van Helden débute sa carrière dans les années 90, ne manquant pas de la semer de quelques produits à succès, du style « You don’t know me ».

La mise en commun de ces talents certains se trouve à l’origine d’un projet qui fait vite son chemin. Duck Sauce distille des sons house et livre sans tarder quelques samples très convaincants.


La sortie du premier EP

Duck Sauce commence par proposer aux amateurs de sons gais et pleins de punch, deux titres. Le premier, « aNYway », ne manque pas de susciter l’intérêt des connaisseurs.

Mais il faut se laisser imprégner par les rythmes plus vifs de « You’re nasty » pour se dire que l’aventure avec ces deux compères en vaut la peine. Les sons disco de ce second titre évoquent des expériences qui remontent aux Basement Jaxx ou aux Daft Punk.

Les deux morceaux se retrouvent dans les bacs avec la livraison d’un EP intitulé « Greatest hits », au mois de septembre de cette année inaugurale.


« Barbra Streisand », le grand moment de l’année 2010

Jamais à cours d’idées décalées pour communiquer ses passions, le duo signe un titre surprenant au cours de l’été 2010. « Barbra Streisand » est joué pour la première fois à la Winter music Conference de Miami, avant de faire le bonheur des ondes.

Un peu partout, on balance ce morceau, de Dublin à Londres et de la France à l’Australie. Avec un véritable effet tâche d’huile, la popularité de ce morceau ne cesse de grandir et au 12 septembre 2010, il est propulsé à la première place du ARIA Club Chart.

Parfaitement à l’image du duo, qui affiche une joie de vivre certaine, le clip voit l’apparition d’une foule de visages connus comme Kanye West ou Pharrell Williams. Bien entendu, il a été tourné dans les rues de NY. Le duo est produit par Fool’s Gold Records.

+