Biographie DJane HouseKat

Genre musical: Dance

DJane HouseKat © Cover Media

Après le succès de « My Party » en 2012, DJane HouseKat valide ses multiples talents en 2014 avec le hit « Girls in Luv ». Souvent accompagnée du rappeur Rameez au micro et jamais sans une flopée de samples sous le bras, l’Allemande est une véritable étoile montante dans le domaine de la dance !

Biographie

Merci à son ex !

Née à Ingolstadt, en Allemagne, à la fin des années 80, Kathrin Kohlhepp a grandi au sein d’une famille très mélomane. C’est toutefois grâce à un ex-petit ami qu’elle se retrouve un jour par hasard à apprendre à manier les platines. Complètement éprise de sa nouvelle passion, elle adopte le nom de scène de DJane Candy pour mixer dans ses premiers clubs et tombe chaque soir un peu plus amoureuse de la musique électronique.


Premier hit

Chanteuse, auteure-compositrice et bien entendu DJ, la jeune femme finit par changer de nom au moment de la sortie de son premier single : désormais, on l’appellera DJane HouseKat. Baptisé « My Party », le titre en question voit le jour en 2012. Il s’agit d’une collaboration avec le rappeur britannique Rameez ainsi qu’avec Axel Konrad, producteur du morceau. Samplant le hit « Let’s All Chant » interprété en 1977 par le Michael Zager Band, cette chanson connaît un grand succès dans les charts allemands, où il se classe en 4ème position, ainsi qu’en Autriche, où il devient numéro 3 du top.


Un duo de choc avec Rameez

Cette séance en studio avec Rameez n’est que le début d’une jolie série pour DJane HouseKat. En effet, en 2013, elle sort avec lui la piste « All The Time » avant de prendre son courage à deux mains pour lancer complètement en solo « Don’t U Feel Alright ».

On ne change pas une équipe qui gagne et en 2014, la blonde retrouve le rappeur pour un nouveau featuring qui leur ouvre une fois de plus les portes de la réussite. Mis en ligne en octobre, les vues du clip de « Girls in Luv » se comptent déjà par centaines de milliers un mois à peine après sa publication. Un engouement que DJane HouseKat doit sans aucun doute à son choix toujours très judicieux de samples : le titre reprend en effet le refrain de « Girls in Love », une chanson de l’Allemand Andreas Doray dont le remix « Grungerman » de 1996 avait trôné dans le classement français pendant plusieurs semaines.

+