Biographie DJ AM

Né(e) le 30 mars 1973, Philadelphie, Etats-Unis

Genre musical: Hip Hop/Rap

DJ AM © Angeli

DJ et musicien américain très célèbre de son vivant, DJ AM fait partie des plus grandes références de la new scene d'artistes.

Ancien membre du groupe de rapcore Crazy Town, il a également travaillé entre autres sur les albums de Papa Roach, Madonna et Will Smith.

Décédé le 28 août 2009, il laisse en héritage une pléiade d'albums studios, de mixtapes et de collaborations avec des grands noms.

Biographie

Présentation

Adam Michael Goldstein voit le jour le 30 mars 1973 à Philadelphie, Pennsylvanie. D'origine juive, il vit une enfance difficile, dans l'ombre d'un père qui se drogue à outrance et est secrètement homosexuel.

Ce dernier sera plus tard envoyé en prison pour fraudes bancaires et y mourra des suites des complications du Sida.

Adolescent, Adam Goldstein se met à son tour à prendre de la drogue, si bien que sa mère l'envoie en centre spécial de désintoxication et de traitement. À l'âge de 20 ans, il s'intéresse de très près au deejaying et effectue ses premiers pas dans cette voie.

Adam Goldstein désire par la suite percer dans ce domaine et s'efforce de se perfectionner, mais doit en parallèle livrer bataille contre sa dépendance à la cocaïne. À un moment donné, le jeune homme essaye en vain de se suicider, car son fusil s'abîme et ne tire pas.

Peu après, il arrive à se défaire de la drogue et à rester sobre, grâce notamment aux réunions des alcooliques anonymes. C'est alors qu'il décide de se pencher grandement sur le deejaying et de poursuivre une brillante carrière dans cette voie.

Evitant par la suite les fréquentations douteuses, il commence à se produire dans les prestigieux clubs environnants.

En 2003, DJ AM fréquente la très célèbre Nicole Richie et annonce leurs fiançailles en 2005. Mais le couple se sépare vers la fin de l'année 2006 et DJ AM se met à fréquenter l'actrice et chanteuse Mandy Moore.


Sa carrière musicale

DJ AM connaît ses premières heures de gloire au sein du groupe de hip hop rock Crazy Town, qu'il intègre au début de l'année 1999.

Aux côtés de Bret Mazur, Seth Binzer, Antonio Lorenzo « Trouble » Valli, Rust Epique, James Bradley Jr. et Doug Miller, il sort en novembre 1999 l'album « The gift of game », le premier album du groupe. Par la suite, il accompagne son groupe en tournée, aux côtés de Red Hot Chili Peppers.

En 2000, DJ AM quitte le groupe, pour ensuite revenir en 2001, après que le single « Butterfly » ait atteint la première place du Billboard Hot 100 et permis à Crazy Town de se rendre célèbre à travers les States.

En parallèle à sa carrière au sein des Crazy Town, DJ AM collabore avec de nombreux autres artistes de renom. À titre d'exemple, on cite une collaboration avec les Papa Roach sur leur album « Infest » en 2000, avec Babyface sur son « Face2face » sorti en 2001 ou encore avec Will Smith sur son album « Born to reign » en 2002.

Par la suite, DJ AM sera sollicité pour accompagner Jay-Z en concert ou encore pour jouer dans des réceptions privées pour des célébrités comme Jessica Simpson, Christina Aguilera, Jennifer Lopez, Jim Carrey, Ben Stiller ou encore Ashton Kutcher et Demi Moore.


La suite

En 2003, DJ AM collabore avec Samantha Ronson, ce qui donnera naissance à l'album « Challah ». En 2004, il participe à la production de l'album « Neighborhood watch » des Dilated Peoples et collabore en 2006 avec Lady Sovereign sur son album « Public warning ».

Depuis 2008, DJ AM travaille souvent avec Travis Barker du groupe Blink-182, comme peut le témoigner leur prestation aux cérémonies des MTV Video Music Awards 2008.

Le duo a décroché un contrat avec le label Interscope Records pour assurer des concerts Djing/drumming lors des grands évènements sponsorisés. Dans la même année 2008, le duo sort leur mixtape « TRV$DJAM - Fix your face (Vol. 1) ». Un deuxième volume de ce mixtape verra le jour en 2009.

DJ AM effectue par la suite plusieurs apparitions à la télévision, comme dans l'émission « Punk'd » ou encore dans la série « What about Bob? », avant d'être la vedette, posthume, en octobre 2009, de sa propre émission de télé-réalité « Gone too far ».

En 2009, DJ AM devient le DJ attitré du prestigieux club Rain Nightclub, au Palms Resort & Casino de Las Vegas.

Le vendredi 28 août 2009, DJ AM est retrouvé mort dans son appartement à New York City, à la suite d'une overdose accidentelle de drogue.

De son vivant, il était co-propriétaire du célèbre club LAX ainsi que de la boîte de managers Deckstar.

+