Biographie Disclosure

Genre musical: Electronic

Disclosure © MDD

Malgré leur jeune âge, les deux frères Guy et Howard Lawrence font des vagues dans le milieu de l'électro depuis qu’ils ont lancé leur groupe Disclosure en 2010 sur MySpace. Apprécié par de nombreux artistes internationaux à l’instar de Lorde et Madonna, le duo n’a pas fini de faire parler de lui.

Biographie

Une histoire de famille

Nés respectivement le 25 mai 1991 et le 11 mai 1994, Guy et Howard Lawrence ont grandi à Reigate, dans le Surrey, au Royaume-Uni. Guy est le premier à se lancer dans la musique en intégrant un groupe rock dans lequel il joue de la batterie. Plus tard, son petit frère se laisse séduire par le même registre avant de flirter avec la musique électronique lorsqu’il commence à découvrir les boites de nuit. Sur la même longueur d’ondes, la fratrie décide en 2010 de fonder le groupe Disclosure, mêlant influences pop, garage UK et dance.


Premiers titres, premiers charts

Après avoir dévoilé quelques morceaux sur MySpace, Disclosure présente son premier single, « Offline Dexterity / Street Light Chronicle », en 2011. Il est suivi la même année de l’EP « Carnival », autoproduit, puis de « The Face » paru en juin 2012 sous le label Greco-Roman.

Singles, maxis et remixes s’enchaînent pour donner naissance à un premier hit, « Latch », en octobre 2012. Interprété par Sam Smith, le titre frôlera le top 10 britannique en se classant en 11ème position avec un disque d’or en prime. Son successeur « White Noise », en featuring avec AlunaGeorge obtient la même certification quelques mois plus tard avec en bonus un séjour de dix semaines dans le top 10, où il trône même sur la deuxième marche du podium.


Un album riche en collaborations

Le 31 mai 2013, le duo électronique célèbre l’arrivée de son premier album dans les bacs, « Settle », sous le label PMR Records. Composé des deux premiers singles mais aussi de collaborations avec les artistes britanniques Jessie Ware, Jamie Woon, Eliza Doolittle, London Grammar ou encore Sasha Keable. Sur l’édition deluxe américaine, on compte même la participation de la diva Mary J. Blige sur « F For You » et du roi du disco-funk Nile Rogers sur le bonus « Together » avec Sam Smith et Jimmy Napes. Numéro deux du classement electro aux Etats-Unis, cet opus rencontre un énorme succès en Angleterre où il entre en première position dès la semaine de sa sortie.


La reconnaissance

Acclamés dans le monde entier et adulés par la reine de la pop Madonna, les deux frères passent le restant de 2013 à parcourir plus de 40 villes en Europe et Amérique du Nord, s’invitant notamment dans le line-up de célèbres festivals comme Coachella, Lollapalooza et Glastonbury.

Pressenti pour le Mercury Music Prize avec l’album « Settle », Disclosure décroche pas moins de quatre nominations l’année suivante aux BRIT Awards : Révélation britannique, Groupe britannique, Album britannique et Single britannique de l’année pour « White Noise ». Guy et Howard Lawrence repartent malheureusement bredouilles mais avec une nouvelle fan dans leur répertoire : la jeune Néo-zélandaise Lorde, pour qui ils réalisent spécialement un remix de son hit « Royals ». 

+