Biographie Diddy

Né(e) le 4 novembre 1969, New York, Etats-Unis

Genre musical: Pop, R&B/Soul, Hip Hop/Rap

Diddy © MD

Pages officielles

L'homme qui avait autant de pseudonymes que de jobs. Tour à tour producteur, homme d'affaires et rappeur, tout ce qu'il touche se transforme en or. Portrait d'un découvreur de talents hors pair.

Biographie

Sean Combs est né le 4 novembre 1969 à Harlem, New York. Son père, Melvin Combs, est assassiné alors qu'il n'a que deux ans.

Sa famille quitte alors NY pour la banlieue et Mount Vernon. Après avoir terminé ses études secondaires, il part pour l'université à Washington. Peu de temps après, il entre dans la maison de disques Uptown Records où il est chargé de découvrir de nouveaux talents. En 1991, il révèle, entre autres, Mary J.Blige et Jodeci.


Les "Bad Boys"...


Mais dès 1993, Sean Combs commence à développer son propre label, qui sera la cause de son renvoi de Uptown. Il fonde sa propre maison de production Bad Boy Records, et fait rapidement signer Craig Mack et Notorious B.I.G. Il connaît son premier échec, pas le moindre, quand il n'arrive pas à convaincre Tupac Shakur de le rejoindre. La suite n'est pas brillante. Sean et Notorious B.I.G. échangeront par la suite des insultes avec Shakur par albums et médias interposés. Tupac sera assassiné en 1996, Notorious B.I.G. subira le même sort l'année suivante.

En 1997, Sean passe de l'autre côté du micro et enregistre son premier album No Way Out sous le nom de Puff Daddy. Le succès est immense, l'album est cinq fois disque de platine, et les singles I'll Be Missing You, Can't Nobody Hold me Down, It's all about the Benjamins/Been around the world et Victory ont tour à tour été N°1 des Charts.


Le début des soucis

Fort de la réussite de No Way Out, Puff Daddy revient en 1999 avec Forever. Ce second album est un échec commercial. Cette année sera également marquée par le procès intenté par Steve Stoute, avec qui il a réalisé un clip, pour coups et blessures. S'il s'en sort bien, Puff Daddy voit son image publique se dégrader.

Quelques mois plus tard, il assiste par hasard à une fusillade en sortant d'un bar à New York. Il est inculpé pour possession illégale d'arme. Il est finalement acquitté, mais son image est à nouveau écornée et Jennifer Lopez, sa compagne, le quitte. A la fin de ce procès, très médiatisé, il décide de repartir sur de nouvelles bases et change à nouveau de nom. Sean Combs s'appellera désormais P. Diddy.


Se racheter une conduite

Nous sommes en 2001. Entre deux arrestations, il collabore avec David Bowie sur Training Day et commence à travailler avec Britney Spears. Il sort The Saga Continues, qui ne marche pas plus que son précédent album. Toujours dans l'optique de se refaire une santé médiatique, il participe à Making the Band 2, une émission de télé réalité diffusée en 2002. L'année suivante il participe au marathon de New York, et offre deux millions de dollars pour l'éducation des enfants de la ville. Il est partout. Dans les studios, dans les tribunaux, dans les magazines.

En 2005, il décide de retirer le P de P.Diddy, car cette initiale représenterait une barrière entre ses fans et lui-même. Désormais, ce sera Diddy. A côté de cette carrière de producteur, il est parvenu au statut d'homme d'affaires respecté grâce à sa ligne de vêtements et sa chaîne de restaurants, en plus de quelques rôles joués au cinéma et au théâtre. A tel point qu'il fait partie, depuis quelques années, des plus grosses fortunes du showbiz américain. Il n'a pas encore quarante ans.


Dans le clan des fortunés

Diddy se sépare de son label en 2005, le revendant à bon prix au groupe Warner.
En octobre 2006, il fait son retour dans les bacs avec Press Play, un album qui lui a permis de collaborer avec Kanye West, Christina Aguilera, Timbaland, Fergie et Mary J. Blige pour ne citer qu'eux.
Ce 4ème opus voit le jour alors que le rappeur vient de se séparer de sa compagne Kim Porter avec qui il a eu 3 enfants.

Son 5ème album voir le jour en décembre 2010 après la sortie du film American Trip dans lequel il joue le rôle d'un patron de maison de disques haut en couleurs. Ce nouveau disque baptisé Last Train to Paris raconte l'histoire de Diddy, ou plutôt son alter-ego, sur les traces d'un amour perdu, entre Londres et Paris. La pochette représente d'ailleurs une photographie de Jarrod "Jrod" Kimber prise dans le Centre Georges Pompidou à Paris.

L'occasion de découvrir également en parallèle la formation Dirty money qu'il compose avec Dawn Richards et Kalenna Harper.

Grâce à ses albums, à ses différents business (ligne de vêtements, restaurants, parfum, etc...) et la revente de son label, Diddy est considéré aujourd'hui comme une des plus grosses fortunes du hip-hop au monde. 

+