Le -
modifié le -

Demi Lovato: son procès est derrière elle

© Ivan Nikolov/WENN.com

Demi Lovato est enfin débarrassée de son procès. Elle a réglé son problème avec le groupe Sleigh Bells, qui l’accusait de plagiat.

C’était une petite épine dans le pied de Demi Lovato. Un procès qui la poursuivait depuis 2 ans parce que le groupe Sleigh Bells l’accusait d’avoir samplé une partie de leur morceau «Infinity Guitars» sur son morceau «Stars», en 2015. 

Aujourd’hui, il semblerait que Demi Lovato, qui vient de sortir «No promises», ait réussi à trouver un arrangement, mais Billboard, qui rapporte l’affaire, n’a pas eu plus de détails à ce propos. Voilà néanmoins qui met un terme à des accusations apparues sur Twitter en 2015, et auxquelles la superstar avait été sensible.

Demi Lovato: une petite histoire de plagiat

Lors des premières accusations, Demi Lovato n’avait pas répondu directement, mais ses représentants l’avaient immédiatement disculpée en précisant qu’elle n’était pas responsable des musiques de son album, ou du moins qu’elle n’était «pas impliquée dans la production». 

Le procès a permis de constater que s’il n’y avait pas plagiat, il y avait au moins une similarité assez flagrante entre une partie de «Infinity Guitars» et de «Stars» pour que l’affaire nécessite de se pencher dessus. Et visiblement, Demi Lovato n’a pas fait d’histoire pour régler tout ça, surtout qu'elle rencontre également des problèmes avec sa maison.

© Cover Media