Le -
modifié le -

Demi Lovato : après son clash avec Taylor swift, elle s’explique sur Instagram!

© abaca

La chanteuse a fait le buzz hier en attaquant Taylor Swift sur les réseaux. Aujourd’hui elle a tenue à s’expliquer via un long message. Découvrez-le tout de suite!

C’est une affaire qui a fait beaucoup de bruit ce week end aux Etats Unis. La chanteuse Kesha a perdu son procès contre son producteur Dr Luke qu’elle accusait d’agressions sexuelles. Un verdict qui a suscité de nombreuses réactions parmi les stars qui n’ont pas manqué d’apporter leur soutien à Kesha.

Lady Gaga et Demi Lovato ont notamment fait part de leur colère sur les réseaux sociaux. Plus discrète, Taylor Swift a elle fait discrètement un don de 250 000 dollars à Kesha pour l’aider à payer ses frais de justice.  Une attitude qui n’a ne semble-t-il pas plu à Demi Lovato qui a reproché à Taylor de ne pas s’être exprimé publiquement et de ne pas assumer ses opinions.

« Tout le monde n'a pas 250 000 dollars à donner aux autres. J'aimerais bien mais je n'ai pas grandi avec une cuillère un or dans la bouche et je n'ai pas gagné autant d'argent qu'elle. Mais au moins, je dis les choses plutôt que d'essayer d'être politiquement correcte 24h/24 et je n'ai pas peur de me salir les mains » a-t-elle posté sur les réseaux sociaux.

Demi Lovato réagit à la polémique

 

Alors que ces déclarations ont quelques peu surpris les fans, Demi Lovato a tenu à clarifier ses propos aujourd’hui sur son compte Instagram. « Comme les gens le savent, j’ai tendance à m’emporter sur les sujets qui me tiennent à cœur, même si mes intentions sont bonnes ma passion prend le dessus et je dis souvent des choses que je ne devrais pas dire. Du coup on ne se concentre plus sur les bonnes choses. Notre attention devrait être intégralement tournée vers les victimes d’abus sexuels qui sont effrayées de parler de leurs histoires. »

« Chacun a sa propre manière d’aider les autres et, à la fin de la journée tout ce qui compte c’est d’aider les victimes. Le message que je veux faire passer est le suivant : si vous voulez parler d'un abus et si vous êtes prêt à agir, vous n’êtes pas seuls. »