Le -
modifié le -

Daft Punk: les secrets de «Get Lucky»

Daft Punk - Get Lucky Ft. Pharrell Williams

Avec «Get Lucky», Daft Punk et Pharrell Williams ont marqué les charts mondiaux. Retour sur les coulisses du hit qui a fait danser la planète entière.


Daft Punk: 18 mois de travail pour obtenir la version finale de «Get Lucky»

Il aura fallu 18 mois à Daft Punk pour composer la version finale de«Get Lucky». Si le duo a longuement travaillé sur le morceau, l'enregistrement de Pharrell Williams a, lui, été très rapide. «C'était tellement spontané et instantané, a déclaré Guy-Manuel de Homem-Christo à la BBC, en mai 2013.C'était juste un éclat de magie rapide.»

Daft Punk: Pharrell Williams était prêt à tout pour collaborer avec eux

Pharrell Williams est revenu sur sa rencontre avec les Français dans «Random Access Memories - The Collaborators», une série d'interviews d'artistes ayant participé à l'opus du duo électro, publiée en avril 2013 sur YouTube. «Je les ai vus à une fête organisée par Madonna et ils m'ont juste dit “On est en train de faire un truc et on n'arrive pas à s'en détourner pour le moment”. Je leur ai dit “Ok, mais écoutez, quoique vous fassiez, sachez que peu importe ce dont vous avez besoin, je suis là. Si vous voulez que je joue du tambourin, je le ferai”», a-t-il confié.

«Get Lucky» et le premier hit de Chic enregistrés dans le même studio

Nile Rodgers a enregistré ses parties de guitare pour «Get Lucky» au studio Electric Lady, à New York, aux Etats-Unis, un endroit qu'il avait déjà fréquenté dans les années 70. «C'était le studio de Jimi Hendrix et le lieu dans lequel j'ai enregistré le tout premier single de Chic “Dance, Dance, Dance”(1977) », a révélé l'artiste dans Q Magazine, en mai 2013.

Daft Punk: «Get Lucky», un morceau qui évoque la liberté

Dans «Random Access Memories - The Collaborators», Pharrell Williams a également révélé le sens du morceau. «Les gens n’ont plus de respect pour le groove : tout est si synthétique, ça manque de tripes (…). Cette musique évoque la liberté de tous les êtres humains… Elle est pour tout le monde.»

Daft Punk : un plan marketing magistral pour promouvoir «Get Lucky»

Comme souvent, plutôt que de faire la tournée des médias pour promouvoir sa musique, Daft Punk a préféré attiser la curiosité avec une communication bien rodée. Le 3 mars 2013, un teaser de quinze secondes, dans lequel on peut entendre la guitare de Nile Rogers, a été diffusé aux Etats-Unis pendant le Saturday Night Live, sur NBC. Le clip a fait le buzz et le tour du net. Trois semaines plus tard, une nouvelle vidéo, qui annonçait la sortie de «Random Access Memories», le 21 mai, était postée dans la même émission, faisant monter la tension d'un cran. Le 14 avril, le duo dévoilait, toujours dans le SNL, un clip d'une minute. Dès cet instant, la vidéo promotionnelle a explosé les compteurs sur YouTube et le morceau passait en boucle à la radio et à la télévision.