Biographie Da Hool

Da Hool © NRJ

Frank Tomiczek, connu sous le nom de Da Hool, était l’une des principales personnalités du mouvement techno underground dans les années 90. A ce moment là, une nouvelle culture du clubbing est née, s’apprêtant à évoluer dans l’un des plus grand genre musical. Un moment important pour la musique électronique avant-gardiste et la nouvelle génération techno, comme pour Tomiczek qui démarra sa carrière musicale sous le pseudo DJ Hooligan.

Biographie

En tant que « porte drapeau » de la jeune et grandissante scène techno, il se dévoua totalement à la musique. Pendant que la jeunesse se rebelle aux raves telle que Mayday, où plus de 20.000 amoureux de la techno se réunissent jusqu’à l’aube, DJ Hooligan devient alors l’un de leur « héros underground ». Les années suivantes, aucun club ou rave n’échappa à ses beats. A côté des légendaires ‘La Rocca’, ‘Central Love’, ‘Hool’s Experience’ et ‘An Active Trip’, le son Da Hool se propage à travers des remix pour des DJ comme Sven Väth, Westbam et Paul van Dyk. En 1994, il signe son premier contrat à East-West Records, suivi par la 16ème position dans les charts allemands pour son premier single ‘Rave Nation’, vendu à plus de 200.000 exemplaires. Mais le plus gros hit de Da Hool est à venir.
En 1996, Franck commence son propre business, Hool Productions. Le premier morceau qu’il sort alors fut le légendaire ‘Meet Her At The Loveparade’. Un manifeste et hymne de l’imminente culture de la jeunesse, directement liée à la célèbre Loveparade en Allemagne. Cette année là, Franck continue sous le nom de Da Hool, un DJ qui apprécie d’être reconnu mondialement, voyageant à travers le monde pour faire connaître sa musique à la foule, aussi bien dans les petits clubs privés qu’à des dizaines de milliers de fan de musique.

L’un de ses plus grands remix à ce jour est Da Hool’s 2003 mix du hit house d’Armand Van Helden ‘The Funk Phenomena’, qui arriva à la première place des Charts Européens et qui fut le morceau le plus populaire en Grande Bretagne cette année. Beaucoup d’autres suivront, au travers de projets comme Freakstylaz, Soccor Boy and Da Experience.

‘Summer’, ‘Never Turn Around’, ‘This Is Tricky’, ‘No love Anymore’ et ‘She Plays Me Like A Melody’ font partis de ses derniers titres, distribués par les meilleurs labels du monde. En 2012, le monde de la dance offrira un nouvel album de Da Hool, proposant un nouveau son perfectionné, équilibre entre le passé et le futur, et montrant que Da Hool est capable de lire les signes exactes du temps.

Avec son ouverture d’esprit et sa notion du temps qui change, il est évident que Da Hool appartient aux DJs et aux producteurs d’élite. Et il prévoit bien y rester.

+