Le -
modifié le -

Christophe Maé : son show à la Tour Eiffel

Du haut du 1er étage de la Tour Eiffel, Christophe Maé a enchanté son public de fans hier soir. Une petite heure de concert où l’artiste français, entouré d’une équipe de musiciens allégée, a fait découvrir son nouvel album « On Trace la Route » de façon très intime. Mate le reportage d’NRJ.fr…

Christophe Maé - Reportage "Live à la Tour Eiffel" NRJ
Christophe Maé continue sa ruée vers le succès. Après avoir cartonné avec son single Dingue, Dingue, Dingue puis avec sa ballade plus mélancolique intitulée J'ai laissé, le chanteur-guitariste redonne un coup de projecteur à son dernier album On trace la route - déjà quadruple disque de platine avec plus de 450 000 exemplaires vendus - via un nouveau tube appelé Je me lâche. Une chanson dans laquelle l'artiste a tout simplement envie de n'en faire qu'à sa tête. Et il a bien raison !

Un titre ska écrit avec Diam's

Coécrit avec la rappeuse Diam's, ce nouveau single devrait rapidement connaître le même succès que ses prédécesseurs au vu de son instrumentation et de sa mélodie accrocheuses, alliant une rythmique presque ska jouée à la guitare acoustique, et arrangée notamment de notes d'orgues, de flûtes ou de chœurs sur le refrain. Un hymne estival qui, à coup sûr, envahira les ondes FM et gagnera la frénésie des fans. Le clip du morceau devrait par ailleurs être tourné dans quelques jours...

Des dates tout l'été

Si Christophe Maé a gagné le cœur d'un large public grâce à ses mélodies pop, il a également séduit une grande partie de ses aficionados sur scène, au gré de concerts et de tournées marathon. Cette année encore, le chanteur ira sillonner les salles de France, guitare en bandoulière, lors d'une nouvelle tournée qui s'étendra jusqu'à la fin de l'été.

Si sa série de shows prévus au Zénith de Paris les 15, 16, 17, 18 et 19 juin affiche déjà complet, d'autres concerts seront organisés dans d'autres villes comme Dax, Royan, Dijon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Troie, Bayonne, Nîmes, Béziers, Colmar, Amiens, etc.