Le -
modifié le -

Chris Brown pardonne sa fan

Le chanteur a envoyé un message public à l’adresse de la fan qui s’était introduite chez lui la semaine dernière. Malgré tout, la jeune Amira Kodcia Ayeb n’est pas tirée d’affaire.

chris-brown Cover Media
Depuis qu’il a travaillé sur ses problèmes de violence et de colère, Chris Brown fait preuve d’une patience angélique. Et d’une tolérance sans faille. Vendredi dernier, une jeune fan qui s’était introduite chez le rappeur et y avait vécu quelques jours a fini par se faire condamner pour harcèlement et vandalisme par le procureur général de Los Angeles.

Mais Chris Brown a vite fait de pardonner à Amira Kodcia Ayeb et l’a fait savoir sur les réseaux sociaux. «A la jeune femme qui est entrée par effraction chez moi, j’apprécie ton dévouement. Je prie pour qu’elle bénéficie de l’aide nécessaire. C’est de l’amour, rien d’autre», a-t-il publié sur Twitter. Breezy semble donc emprunt d’une nouvelle sagesse dont, on peut l’espérer, il fera profiter dorénavant ses proches, mais aussi ses adversaires divers qui ont déjà pu souffrir de ses accès de colère passés.

Une mauvaise surprise

C’est mercredi dernier que Chris Brown était revenu chez lui pour découvrir qu’une «malade» y avait fait effraction après avoir «brisé les gonds des portes». Le rappeur avait même découvert des objets de prière vaudou autour de son lit, comme il l’avait fait remarquer sur Instagram, où il avait posté une photo de la coupable avant de la retirer.

Amira Kodcia Ayeb s’était apparemment introduite chez Breezy le 2 mai et y avait vécu quelques jours avant qu’il ne la découvre lui-même nue le mercredi suivant alors qu’elle avait écrit des «I Love You» sur le mur, comme il l’expliquait encore lui-même sur Instagram. Aujourd’hui, si tout est pardonné du côté de Chris Brown, la jeune femme de 21 ans pourrait tout de même écoper de 7 ans de prison ferme.

© Cover Media