Le -
modifié le -

Chris Brown : le juge confirme son emprisonnement

© Cover Media

Le chanteur a enfreint le règlement de son centre de désintoxication ce qui lui vaut de passer le prochain mois derrière les barreaux. Retour sur les derniers événements !

FR Music - Chris Brown aurait-il beosin d'une tolérance zéro? C’est en tout cas ce que semble penser un juge un peu tatillon qui n’a pas hésité à envoyer le chanteur en prison après avoir enfreint quelques règles du centre de soin dans lequel il réside depuis novembre dernier. Bien que ce ne soit rien de grave à première vue, le juge a décidé de punir le chanteur de 24 ans pour son «incapacité à se plier aux règle ».

Il aurait touché «la main et le coude» d’une patiente alors qu’il n’avait pas le droit de le faire. Il aurait ensuite refusé de passer un dépistage contre la drogue, avant d’accepter, mais le refus initial a été retenu contre lui bien qu’il ait été testé négatif. Enfin, il aurait aussi débiné le centre lors d’une thérapie de groupe.

Malade ou bad boy ?

Depuis 2009, époque à laquelle il avait frappé Rihanna, Chris Brown est en liberté conditionnelle et accumule les larcins. Entre passages au tribunal et audiences diverses, le rappeur a toujours été victime des pulsions violentes qui semblent l’animer. En octobre dernier, c’est une arrestation pour coups et blessures qui avait fini par l’envoyer en cure de désintoxication afin qu’il apprenne à gérer sa colère. C’est à l’occasion de ce traitement que certains diagnostics justifiant son comportement son apparus.

Effectivement, s’il est soumis à des accès de violence, ce n’est pas tant que Chris Brown aime se battre qu’il est victime de sa bipolarité, un trouble psychiatrique émergeant ces dernières années. Par ailleurs, d’après un rapport émis le 1er mars, ses médecins auraient décelé chez lui des troubles de stress post-traumatique. Un diagnostic que Chris Brown s’échine à gérer en ce moment, ce qui n’est facile pour personne, et encore moins pour lui visiblement.

© Cover Media